Planification familiale au Bénin: l’ONG GRAFED échange avec les professionnels des médias

0
430

La promotion de la planification familiale au Bénin était,   mercredi 21 décembre 2022  à Abomey-Calavi, au cœur des échanges entre les professionnels des médias spécialistes des questions de la santé et les responsables de l’ONG GRAFED. 

 

Faire le point de la planification familiale  au Bénin  et inviter  les journalistes  à faire un plaidoyer à travers des productions pour le respect des  engagements du gouvernement. Tel était l’objectif de cette rencontre périodique organisée par l’ONG GRAFED. Sur les engagements  sur la planification familiale, les échanges se sont focalisés sur la gratuité des produits et le financement. Pour mieux imprégner les journalistes,  deux communications ont été présentées respectivement  sur le niveau de la gratuité  et le financement de la planification familiale au Bénin. Ce sont deux engagements sur les quatre pris par le  gouvernement béninoise le 21 décembre 2021.

De ces présentations, les journalistes ont retenu que sur  l’engagement lié à la gratuité  il y a encore du chemin à faire pour le Bénin. Selon la présentation, la gratuité  n’est pas encore effective sur toute l’étendue du territoire national.

Le présentateur a cité des départements où la gratuité demeure encore timide par rapport à d’autres comme Atlantique et le Littoral. Il s’agit , entre autres, du Plateau, Donga et  de l’Atacora respectivement 5,7%, 5% et 10%. « Malgré les efforts du gouvernement, la grauité peine à prendre  corps  dans certaines zones sanitaires du pays », a déclaré Jérôme Chatigre, le Directeur exécutif de l’ONG GRAFED.

Il a souligné qu’il devrait avoir une ligne budgétaire de 275.000.000FCfa dans le budget 2022 pour l’achet des produits contraceptifs. Mais, il a reconnu que le gouvernement fait déjà un grand effort pour la gratuité totale de la planification familiale. Ceci, a-t-il informé, grâce aux organisations de la société civile. « Il ne faut pas dormir sur ces lauriers pour la concrétisation de objectifs », a martelé Jérôme Chatigre.

Revenant sur les contextes de la prise des engagements par l’exécutif béninois, le coordonnateur de la coalition des OSC a indiqué que cela a été fait de façcon participative à Cotonou le 21 décembre 2021. Il a précisé la planification doit être une priorité pour sauver la vie des femmes et de la famille en général. Selon les deux engagements, « A partir  de 2022 et sur la base de 250 millions FCFA affectés en 2019, augmenter de 10% chaque année le budget alloué par le gouvernement à l’achat des produits contraceptifs pour porter la part contributive de l’Etat à 403 millions FCfa en 2026 pour assurer la gratuité de la planification familiale à toutes les filles et les femmes en âge de procréer  d’ici fin décembre 2022. » 

L’ONG GRAFED invite les journalistes à produire des articles pour faire des plaidoyers afin de pousser le gouvernement à plus d’action dans le sens du respect des engagements pris.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here