Préparation des législatives 2023: Le parti de Moele-Bénin exprime son mécontentement

Jacques Ayadji, le président du mouvement des élites engagées pour l’émancipation du peuple (Moele-Bénin) a partagé, lundi 24 octobre 2022 au siège du parti, le niveau de préparation des législatives du 8 janvier 2023 avec les journalistes.

0
53
Jacques Ayadji, Président de Moele-Bénin

Le parti  de Moele-Bénin n’est pas content. C’est la substance de la conférence de presse donnée par son président, Jacques Ayadji, entouré de certains membres du politique. A trois mois de ce scrutin, le parti est en proie à des difficultés  dans sa préparation.  Certaines mairies peinent à délivrer de certificats de résidence aux potentiels candidats de Moele-Bénin. «Il y a comme une intention  à peine voilée d’empêcher  Moele-Bénin de participer  aux élections », a fustigé Jacques Ayadji. Car, a-t-il justifié, on demande  des certificats de résidence  aux maires et on refuse.

Citant certains cas criants dont sont victimes ces militants  au niveau de certaines communes, le conférencier a expliqué que la commission électorale nationale autonome (Cena) a exigé que l’année d’arrivée dans la localité  soit mentionnée sur  cette pièce. Pour lui, certaines communes   ont exprimé que ce volet ne figure pas sur les imprimés  en leur possession. « Certains maires nous glissent des peaux de bananes », a-t-il regretté. Jacques Ayadji a confié aux hommes des médias qu’un candidat de sa formation a reçu d’une commune un certificat  résidence   portant sur lequel est mis résidé depuis 2022.

Un cas que désavoue le conférencier  du parti qui rassure que les démarchent sont en cours pour régler ce problème.  Le certificat de résidence est l’une des pièces de déclaration de candidatures pour les prochaines législatives exigées par la Cena.  « S’il y a un seul  candidat qui n’a pas de certificat de résidence, la liste du parti  sera bloquée », a rappelé le président de Moele-Bénin. Tout de même, Jacques Ayadji reste optimiste. «  Il n’y a pas de doute Moele-Bénin soit au rendez-vous », a-t-il rassuré, ajoutant que ses militants se battront pour obtenir  une satisfaction.

C’est pour cette raison, il alerte les organisations de la société civile,  les institutions de la république impliquées dans l’organisation de ce scrutin législatif et l’opinion nationale et internationale.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here