Romain Boko: « Il faut démystifier l’entrepreneuriat pour permettre à la jeunesse de s’y investir… »

Romain Boko, entrepreneur et formateur-consultant organise le samedi 5 novembre prochain une formation en entrepreneuriat à Abomey-Calavi autour du thème : «Entreprendre pour réussir : clé, outils et méthodes ». Il revient à cet entretien pour éclairer la lanterne des jeunes diplômés qui aspirent à l’entrepreneuriat.

0
107
Romain Boko, formateur et entrepreneur

Le 5 novembre prochain vous organisez un atelier de formation sur l’entrepreneuriat autour du thème : » entreprendre pour réussir : clés, outils et méthodes ». Quelles sont vos motivations ?

Installer une nouvelle dynamique entrepreneuriale au niveau de la jeunesse pour permettre à celle-ci de contextualiser son entrepreneuriat. Cet atelier ne sera pas le seul, il en aura 2 chaque mois et il n’y a pas que des ateliers, il y a également des séances de partages d’expériences, de Mastermind, de discussion à bâton rompu et le forum de l’entrepreneuriat et de l’Innovation qui sera organisé chaque année pour mettre la lumière sur l’écosystème entrepreneurial béninois. Cette dynamique s’inscrit dans une initiative dénommée Académy de l’Education Entrepreuneuriale.

 Quelles sont les personnes concernées par la formation ?

Comme nous l’avons dit tantôt, nous visons en premier lieu les jeunes. Car, vous n’êtes pas sans savoir qu’elle constitue l’espoir, le futur de notre cher pays le Bénin. Il est donc important, dans un contexte où les taux de sous-emploi et de chômage sont de plus en plus élevés, de démystifier l’entrepreneuriat pour permettre à cette jeunesse de s’y investir convenablement et de réussir.

 Quelles sont les questions qui seront abordées à cette rencontre ?

Fondamentalement, nous allons répondre aux questions suivantes :Pourquoi et quand faut-il prendre la décision d’entreprendre ? Comment s’y prendre pour réussir ? Comment faut-il comprendre l’entrepreneuriat ? Etc.Nous allons également inspirés les participants grâce aux partages d’expériences des entrepreneurs à succès. Il leur appartiendra avec notre aide bien entendu de contextualiser et d’adapter ces expériences à notre époque et notre réalité.

A la fin, qu’elle sera la suite à donner ?

Comme nous l’avons dit au début de cet interview, c’est une dynamique qu’on veut instaurer. Et en tant que telle, c’est dans le temps que cela sera perceptible. Donc la suite, c’est d’accompagner les participants durant tout le processus ; les aider à donner corps à leurs idées et à les implémenter.

Propos reccueillis par Joël SEKOU

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here