Pour la recherche en médecine par les plantes : le prix d’excellence Kogblévi Aziadomè institué

0
287
Le prix d'excellence Kogblévi Aziadomè institué

Au palais des Congrès de Cotonou, vendredi 11 mars dernier, l’émérite professeur et chercheur, Kogblévi Aziadomè, a été célébré pour ses 60 ans de vie de recherches en médecine traditionnelle. A l’occasion, un prix d’excellence en son nom a été institué pour la recherche en médecine par les plantes. Ont honoré de leur présence la cérémonie d’hommage rendue au patriarche, des universitaires et chercheurs, des représentants du Gouvernement, les membres du parlement, des élus locaux, et surtout les parents, amis et patients guéris par les soins du professeur.

Projection de film biographique, discours d’hommage, témoignages de patients sauvés par ses produits et soins, grand oral du professeur, et lancement du prix d’excellence de recherche en médecine traditionnelle Kogblévi Aziadomè. Voilà les temps forts qui ont marqué la cérémonie d’hommage rendu au professeur Kogblévi ce vendredi 11 mars 2022 au Palais des Congrès de Cotonou. 60 ans de recherches en médecine par les plantes, ça se célèbre. C’est la raison qui a motivé le club des amis du professeur à initier et organiser cette cérémonie d’hommage pour célébrer de son vivant le savant et inventeur dont les produits médicinaux et soins de santé par les plantes font des merveilles : Docteur Pierre Djaïgbé, président du Comité d’organisation de la cérémonie a cité en exemples le Naja, antipoison et antivenimeux reconnu par l’Organisation mondiale de la Santé et qui a sauvé des milliers de personnes, le Kit 823 qui guérit les hépatites virales B et C, l’Elixir Foie qui redonne complètement vie au foie, le Docipro qui soigne l’hypertrophie de la prostate, l’antipaludéen Palunox et le Toro, fortifiant qui donne la virilité.

Honorer le professeur … de son vivant …

Prof Kogblévi
Le prof qui reçoit ses patients tout sourire a 60 ans de vie de chercheur

C’est fort de ses inventions que le professeur Kogblévi est considéré comme le génie de la médecine verte africaine par ses pairs de la Fédération nationale de la médecine traditionnelle du Bénin. Professeur Aïgbé Agossou, secrétaire général de ladite fédération, au nom de ses collègues, a dit de l’heureux du jour, tout le bien qu’il pense de lui : c’est à l’en croire un homme de dignité et de générosité doté de sagesse, de modestie mais en même temps d’autorité morale au sein de la communauté des praticiens de la pharmacopée africaine et des naturopathes chercheurs. La Ministre de l’Enseignement supérieure, par la voix de sa représentante à la cérémonie d’hommage, a dit que « le professeur Kogblévi Aziadomè est un homme de bravoure dont les résultats scientifiques témoignent des profondeur et grandeur ». Quant au président de l’Assemblée nationale, il a remercié l’Eternel « pour le don de la nature qu’est le professeur pour le Bénin ».

Qualifié d’icône de la valorisation de la médecine traditionnelle béninoise et de la restauration des bonnes pratiques des savoirs contemporains pour le bien-être, de guide éclairé de la pharmacopée africaine, professeur Kogblévi Aziadomè a été élevé par ses pairs au rang de « naturopathe émérite des peuples du monde ». Pour Docteur Pierre Djaïgbé, honorer le professeur de son vivant a plutôt du sens : « Nous avons plus un penchant à célébrer nos héros après leur mort … mais aujourd’hui, nous avons proposé de rendre un hommage mérité à un des nôtres pendant qu’il est encore vivant, pour tout ce qu’il a donné au Bénin, à l’Afrique et à l’humanité toute entière à travers ses inventions pour la santé humaine, à partir des plantes de chez nous ».

Dans son grand oral, le professeur Kogblévi a remercié toutes les personnes qui ont pris et soutenu l’initiative de l’honorer.« Je veux guérir tous les malades … quand un malade est devant moi, je sens plus la douleur que lui. Dieu merci, je dois avoir l’un des meilleurs scores de guérison. C’est là le bénéfice de ce que je fais depuis 60 ans … La médecine traditionnelle est la garante de notre bien-être sur la terre », a laissé entendre l’heureux du jour.

Pour immortaliser le professeur et son œuvre, un prix d’excellence en son nom est institué pour dorénavant récompenser la recherche en médecine par la plante.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here