Respect des droits humains en Afrique de l’Ouest : une vingtaine d’acteurs des OSC à l’école de la RSE-Bénin

0
184
photo de famille des participants etformateurs

A l’initiative  de l’Ong RSE-BENIN, une vingtaine d’acteurs des Organisations de la société civile (OSC) suivent depuis ce lundi 7 mars 2022 au ‘’Chant d’Oiseau’’ à Cotonou, une formation  autour du thème : « Atteintes aux droits humains et à l’environnement : quelle responsabilité ? » . Ont honoré de leur présence à la cérémonie d’ouverture de cet atelier, la représentante de l’organisation SHERPA et le représentant du ministre d’Etat chargé   du développement et de la coordination de l’action  gouvernementale et plusieurs d’autres invités.

 

 

« Atteintes aux droits humains et à l’environnement : quelle responsabilité ? ».  Tel est le thème central  de cet atelier  destiné aux acteurs d’OSC du Bénin et du Togo. Initiée par l’Ong RSE-Bénin,  cette  rencontre vise à faire respecter par les entreprises les droits humains et le droit à l’environnement, et permettre la mise en place de politique publique plus protectrice. Dans cette perspective, plusieurs thématiques sont au menu des six jours de cette formation : le devoir de vigilance, la responsabilité sociale des entreprises et les stratégies du plaidoyer. Dans son discours d’ouverture de cette formation, Médard Padonou, représentant du ministre d’Etat chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale a salué cette initiative. « Je voudrais  avant tout propos, exprimer ma satisfaction à l’endroit de RSE-Bénin et de son consortium pour avoir organisé cet atelier d’envergure qui rassemble aussi bien les acteurs de la société civile béninoise que togolaise qui œuvrent inlassablement pour le rayonnement de la RSE. », s’est-il réjoui. Il estime que la RSE occupe une place de choix  dans le processus du développement d’un pays. « La responsabilité sociale des Entreprises qui est l’intégration volontaire des préoccupations sociales et environnementales aux activités commerciales et aux relations avec toutes les parties prenantes internes et externes, apparait de nos jours comme un enjeu très capital pour la promotion et la gouvernance des entreprises », a souligné le directeur général de l’évaluation et de l’observatoire du changement social.  Médard Padonou n’a pas tari d’éloge à l’endroit  des responsables RSE-Bénin « pour les efforts louables au profit  des populations et des travailleurs ».

Prenant la parole à cette cérémonie, Kim Aumonier, représentante  de SHERPA a insisté sur le bien-fondé de ce séminaire : « Développer la capacité de la société civile togolaise et béninoise sur le respect du droit humain et de l’environnement par les entreprises ». Kim Aumonier a  annoncé que cette rencontre va déboucher sur la constitution d’un réseau solide des OSC pour renforcer la collaboration des  divers acteurs.

Quant à Yacoub Bitocho, le Manager de la RSE-Bénin, il a remercié les partenaires notamment SHERPA et l’AFD pour leur accompagnement tout au long de ce programme. A l’endroit des participant, Monsieur Bitocho exhorte les participant à la rigueur et à la persévérance pour la réussite des travaux.

Par Henri  SEKOU

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here