Urbanisation : Vers de beaux jours pour le lac Nokoué

    0
    168

    En présence des bénéficiaires et des autorités, le ministre Didier José Tonato a lancé jeudi dernier les études de faisabilité technique, économique et financière qui marque le démarrage opérationnel du Projet de Réhabilitation et d’Aménagement du Lac Nokoué et de la Lagune de Porto-Novo. D’un montant de 600 millions, les travaux vont durer 16 mois.

    Le projet de réhabilitation et d’aménagement du Lac Nokoué et de la lagune de Porto-Novo consistera à améliorer le potentiel socio-économique et augmenter la résilience des riverains face aux inondations saisonnières.   Le Lac Nokoué et la Lagune de Porto-Novo est dans un état inquiétant, marqué entre autres par la sédimentation sévère et rapide du système de la lagune, la pollution de l’eau, l’érosion des berges, l’augmentation des inondations saisonnières, l’absence du bilan de l’eau salée et douce, les acadjas, la jacinthe d’eau…etc.  D’un montant de 600 millions de FCFA, les travaux sont confiés au consortium international Haskoning-Dhv & COWI-NETICS pour une durée de 16 mois.

    Pour l’Ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, Madame To Tjoelker-Kleve, le projet dont les études de faisabilité sont lancées, fait l’objet de l’accord de don signé le 07 septembre 2020 avec les Pays-Bas et marque le début de la coopération entre l’Agence Néerlandaise des Entreprises (RVO.nl) et le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable. Ceci se définit par la manière de gérer la dégradation actuelle de la qualité de l’eau dans le delta des fleuves Ouémé et Sô.  » L’eau est précieuse et a besoin d’être préservée et choyée. Les Pays-Bas se réjouissent d’accompagner le Bénin dans ce sens  » affirme l’ambassadrice.

    Pour le Ministre, la réalisation de cette étude permettra de préparer un portefeuille pointu de financement des travaux de restauration des plans d’eau du Lac Nokoué et de la Lagune de Porto-Novo. Mieux, le projet développera, en combinaison et coordination avec les structures, les conditions d’écoulement de l’eau, des infrastructures qui amélioreront la qualité de l’eau dans les lagunes afin de contribuer à la restauration de l’écosystème, à un bon niveau de productivité pour les pêcheries et l’exploitation des autres ressources naturelles, protégeant ainsi les zones urbaines autour des lagunes contre les inondations. Tout cela contribuera à faciliter le développement du tourisme et du transport par voie d’eau entre les principales places de marché de la région du Grand Nokoué.

    « L’aménagement de nos plans d’eau est inscrit dans les grandes priorités du Gouvernement du Président Patrice TALON » rassure le Ministre qui salue les Pays-Bas pour leur appui constant.

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here