Hounnongan Sèyigbéna Kimanwahounzo au sujet du Thron : « Une divinité de clarté et d’honnêteté »

    0
    102

    Thron est une divinité de croyance au Bénin et est basée sur les quatre éléments de la nature dont la terre, l’air, le feu et l’eau. Plusieurs sont ces faux prêtres et messagers qui usurpent de la force des divinités pour arnaquer ou faire du mal à leur prochain. A travers cet entretien, Hounnongan Sèyigbéna Kimanwahounzo explique le bon sens de la divinité Thron et précise le combat des Hounnongan envers ces faux qui sèment la terreur dans les cœurs.

    Propos recueillis par Sènou Achille OTI

     

    Dans votre sous congrégation, il y a des faux prêtres ou prophètes qui arnaquent les fidèles et il y en a qui induisent en erreur. Est-ce que ces personnes agissent vraiment sous les ordres ou les volontés de cette divinité ?

    Du tout pas. Puisque pour moi, Thron est le symbole de la clarté, l’honnêteté. Et dans ce sens, il ne peut plus avoir de l’arnaque, le faux. Il y a toujours des malades dans une société. Je les appelle des malades parce que ce que tu adores aime l’honnêteté et la clarté, mais tu veux mélanger les choses. Tout ceci parce qu’ils sont souvent attirés par le luxe, le plaisir du corps et d’autres vices. Autant que nous sommes, il y a un dieu qui nous gouverne, il y a le dieu Thron kpeto deka alafia qui nous gouverne également.

    Quels messages avez-vous à l’endroit de ces personnes ?

    Je demande humblement à tous ceux qui sont dans cette option d’arnaque, soit avec le Thron ou d’autres divinités, de cesser parce que tout se paie ici bas et qui tue par l’épée, périt par l’épée. Tout ce que l’on fait, sur cette terre, finit par se retourner contre soi-même. Aujourd’hui, on peut se voir être le plus fort. Mais il faut retenir que le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maître, s’il ne transforme sa force en droit et l’honnêteté en devoir.

     En raison de cette mauvaise pratique, comment parvenez-vous à  mettre la différence et lutter dans la mesure du possible ?

    Le mensonge attire beaucoup de personnes. Donc, dire qu’on arrive à mettre la différence entre les vrais et les faux prêtres ou prophètes sans leur poser certaines questions, c’est impossible. Mais le dieu punit toujours. Si vous observez bien, ceux qui font le faux vont briller pendant un moment, mais leur derrière est catastrophique. La divinité punit lentement et il prend surtout son temps pour agir. Il agit d’un seul coup et l’intéressé peut tout perdre et même vendre tous ses biens. C’est une divinité qui punit toujours les faux.

    Beaucoup ont peur des cultes traditionnels de chez nous. Cette sensation, selon vous, à sa raison d’être, eu égard des mauvaises pratiques que nous observons souvent ?

    Aujourd’hui, plusieurs personnes ont envie de s’approcher du vodoun, mais par beaucoup de comportements inappropriés de certains dignitaires de ces cultes, elles ont peur. Moi, je leur trouve raison. C’est parce que moi, je suis dedans et je connais beaucoup de différences. Cela m’inspire et me donne le courage d’adorer le vodoun. Si j’étais un athée ou un novice comme eux, m’approcher d’un dignitaire me sera difficile en raison de ce qui se passe aujourd’hui. Tout vodoun est basé sur la clarté, l’honnêteté, mais il y a les hommes qui font n’importe quoi. Aujourd’hui, on peut entendre qu’un hounnongan a cherché la femme de son hounnonvi, qui a tué ou est impliqué dans une affaire  de braquage. Rien de tout cela ne peut motiver ceux qui ne connaissent pas ce qu’on appelle vodoun. Même si on dit du vodoun tout ce que nous voulons. Même proclamer que c’est notre identité ou richesse culturelle et que les gens continuent ces mauvaises pratiques, il y a aura toujours des gens qui vont fuir le vodoun. Ils ont raison et on ne peut pas les forcer.

    Il y en a qui acceptent de l’argent pour faire du mal aux autres. Pourquoi ne s’arrêtent-ils pas ?

    J’ai toujours dit que ceux-là seront tous punis et il n’y a rien à faire. Même si tu as un vodoun qui n’est pas du vrai, il y a Dieu qui existe.

    Avez-vous un message à lancer aux populations afin de les conscientiser à aller vers nos divinités ?

    J’invite les uns et les autres à adoré leurs cultures endogènes. Je dis souvent « Le monde pour un monde honnête et meilleur » et j’ai l’habitude de dire « Nombreux sont ceux qui traversent la vie en aveugle » ? Approchez-vous de votre culture. Le Bénin, c’est la culture endogène et si vous constatez quelqu’un qui est dans le faux, vous pouvez vous approcher de leur hiérarchie spirituelle pour dénoncer ces derniers, car nous avons aujourd’hui plusieurs Associations qui luttent contre ceux-là.

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here