Bradage de 39 hectares de réserves administratives à Abomey-calavi : Les sanctions tombent à la Criet

    0
    76
    Mario Métonou, procureur spécial près la CRIET

    La Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme a rendu son verdict ce mardi 21 septembre 2021. Selon ce verdict, Georges Bada et Victor Adimi écopent d’une peine de 6 ans de prison ferme et d’une amende de 5millions, chacun.  Le procureur demande aussi la levée de l’immunité de l’ancien ministre Barnabé Dassigli à toutes fins utiles.

    L’ancien maire d’Abomey-Calavi Georges Bada continue son séjour en prison. Interpelé dans une affaire de bradage de 39hectares de réserves administratives dans sa commune, il est  condamné à 6 ans de prison ferme et d’une amende de 5 millions. Son adjoint Victor Adimi écope de la même sanction. Hier, mardi, la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme a rendu son verdict à la suite d’un long processus. En dehors de l’ancien de son adjoint,  Le CA central de Calavi, Bernard Hounsou est condamné à 10 ans de prison ferme et d’une amende de 5 millions.  Désiré Hounmavo a écopé de 10 ans de prison ferme,  Julien Honfo , 06 ans de prison ferme,   Patrice Hounyeva , 05 ans de prison ferme, mon Appolinaire Hounguê 05 ans de prison ferme. La plaignante Alimatou Kpohinto-Zossou,  a rejoint le groupe pour 05 ans d’emprisonnement ferme. Quant à  Basilia Didavi, l’un des proches de l’ex ministre Barnabé Dassigli est en cavale depuis plusieurs jours, elle est condamnée à une peine de 02 ans de prison ferme.  Léon Kpobli, ancien chef d’arrondissement de Godomey, a été condamné à 5 ans d’emprisonnement de deux ans ferme ainsi que  Noël Toffon, lui aussi est condamné à 5 ans de prison dont deux (02) ans ferme.

    Toujours dans la même affaire 39 ha, le procureur spécial près de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme, Mario Mètonou, réclame la levée de l’immunité de l’ex ministre de la décentralisation, Barnabé Dassigli. Dans le même temps, Sept  personnes ont bénéficié d’une relaxe pure et simple. Il s’agit de ; Ayissi Christophe,  Kpossou Étienne,  Koï Emmanuel,  Vieyra Alfred,  Simon Kohinto,  Roger Kinssiklounon et  Bernard Kinssiklounon. Quatre  ont bénéficié du doute. Il s’agit de  Hounguê Gelase,  Ferdinand Dossou-Yobo, Sébastien Dohou et Daniel Lantonkpode.

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here