Les réformes en cours dans l’administration douanière afin de mieux satisfaire les opérateurs économiques et d’améliorer le climat des affaires ont fait l’objet d’un échange entre l’administration de la douane et les opérateurs économiques, notamment les importateurs et exportateurs, les commissionnaires agrées en douane, Bénin-Contrôle et les partenaires. Cet échange à lieu jeudi 29 juillet 2021, à la direction générale de la Douane.  

Le guichet unique des commerces extérieurs grâce à ses reformes réussit une recette de 1milliard de Fcfa par jour et aspire à faire plus pour l’économie béninoise. Hier, elle a tenu une séance avec les opérateurs économiques pour les sensibiliser des réformes en cours dans l’administration douanière, expliquer les innovations du guichet unique du commerce extérieur et la procédure de son utilisation aux opérateurs économiques. Cette rencontre vise à renforcer le partenariat public privé entre les importateurs, les exportateurs, les commissionnaires agrées en douane et les différents partenaires de la douane, a expliqué Imorou Idrissou, inspecteur des douanes receveur au port. C’est également l’occasion d’échanger sur les formalités réglementaires au niveau de la douane, de l’innovation apportée dans la procédure, les formalités préalables à accomplir pour de gagner du temps. Il est selon lui important de d’enclencher les procédures avant que la marchandise n’arrive à destination. Les avantages liés à la plateforme du guichet unique du commerce extérieur (Guce), le processus d’obtention de l’attestation de vérification documentaire (avd) délivrée par Bénin-Contrôle, le processus d’obtention des permis et autorisations délivrées par les directions techniques ont été expliquées aux opérateurs économiques.  A en croire les échanges, cette rencontre permettra à l’administration des douanes de prendre connaissances des imperfections de la mise en œuvre du Guce afin de les corriger au profit des opérateurs économiques. Cet outil qui va remplacer le gupe apporte des innovations pour pallier aux insuffisances gupe.

Pour Charles Inoussa Sacca Boco, directeur général de la douane béninoise, les reformes en cours permettent de simplifier les procédures, améliorer le bien-être des opérateurs économiques ainsi qu’elles augmentent les recettes.  Ceci à travers la célérité du temps de main levée des marchandises. Le Dg a exprimé ses satisfactions de la réduction des plaintes liées au retard de traitement. Ces échanges permettront selon lui de situer les responsabilités des partisans de la plateforme pour qu’à la fin, l’importateur puisse être satisfait.

Satisfait de la séance qui a permis aux opérateurs économiques, les commissionnaires en Douane et les partenaires de mieux comprendre les reformes et les procédures douanières au port de Cotonou et au niveau des frontières, Jude Fagbémi, secrétaire de la fédération des commissionnaires agréés en douane a salué l’initiative. Cette séance de sensibilisation, d’information et de recyclage nous permet d’être au même niveau d’information et de connaissance, a-t-il confié. Ces réformes dont les résultats sont perfectibles à travers la réduction du temps d’obtention de main levée sur les marchandises et la synchronisation des données constituent une avancée qui facilite les échanges et améliore le climat des affaires, atteste Jude Fagbémi.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here