Conseil des ministres : Bientôt un comité de suivi des réformes dans l’enseignement supérieur

    0
    46

    Réuni mercredi dernier en conseil des ministres, le gouvernement de Patrice Talon a adhéré à l’idée de mettre en place un comité de suivi des réformes en cours dans l’enseignement supérieur au Bénin.

    Selon le communiqué du conseil des ministres de mercredi dernier, le comité de suivi des réformes en cours dans l’enseignement supérieur a pour tâche d’assurer le suivi rigoureux des actions urgentes à engager, de faire élaborer  les  autres  projets  de  textes  indispensables  pour   la conduite de la réforme. Il va aussi coordonner le  calendrier  d’installation  des  organes   de  la nouvelle gouvernance et communiquer au Gouvernement tous les nouveaux points  à prendre en compte pour  l’atteinte des objectifs de la réforme.

    L’idée de ce comité, indique le même communiqué, est la suite logique du processus entamé depuis un moment dans le secteur. Un processus qui a démarré après un diagnostique  dudit secteur qui a conduit le Gouvernement à mettre en place une  commission spéciale  chargée  de proposer une  stratégie aux fins de  relever  notablement le niveau de  performance actuel  des  universités publiques, promouvoir la qualité  des enseignements dispensés et garantir une bonne  formation aux apprenants.

    En vue d’apprécier les recommandations issues  des travaux de ladite commission, un séminaire national a été organisé avec la participation des acteurs du sous-secteur.

    Ceux-ci ont, marqué leur adhésion aux points de réforme suggérés qui portent notamment sur les statuts-type des universités publiques, le mode de recrutement dans lesdites universités, l’organisation des  promotions  dans   les  grades   de  l’enseignement supérieur,   la gouvernance des universités,

    le profil  des enseignants et la qualité  des enseignements,    la recherche et l’innovation  et à   l’instauration d’un organe  national de contrôle et d’éthique. C’est dans  ce cadre que des textes réglementaires relatifs  aux statuts-type des universités publiques ainsi qu’aux statuts particuliers du personnel enseignant de ces mêmes  universités ont été adoptés, après consultation du Conseil  national de l’Education.

     

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here