Second mandat de Talon: Wilfried Houngbédji expose les priorités du gouvernement

    0
    62

    Invité dimanche 6 juin 2021 sur la télévision nationale, Wilfried Léandre Houngbédji, le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement, a éclairé l’opinion sur le second  mandat (2021-2026) de Patrice Talon.  

     

    Connu pour sa verve, Wilfried Houngbédji  s’est prononcé sur les axes prioritaires du second quinquennat du Chef de l’Etat. Le « mandat hautement social » et  ce qui ne changera pas  au cours de ce mandat  étaient, entre autres, sujets abordés par le secrétaire général adjoint du gouvernement. S’agissant du « mandat hautement social », annoncé par Patrice Talon à son investiture, il n’a pas fait dans la dentelle pour situer l’opinion nationale et internationale. « Nous avions eu une conception erronée du social par le passé, celle que le président Patrice Talon a entrepris de corriger et très tôt», a expliqué le porte-parole du gouvernement.  Pour mieux éclairer les Béninois, il  a donné le sens du social  sous les anciens régimes.  «  Faire  du social pour les Béninois jusqu’en 2016, c’était quand le président de la République descendait dans le pays presque tous les weekends avec tous les Dg et ministres pour distribuer un peu d’argent », a-t-il martelé.  Il a fait remarquer que les Béninois ne se sont pas interrogés sur l’origine de ces  fonds, son caractère licite ou non. Dénonçant ce comportement, il a estimé que c’est l’argent de l’Etat  du contribuable  qui était dilapidé. Pour lui, l’actuel gouvernement a combattu ce phénomène tout en assainissant les Finances publiques. Abordant   comment va fonctionner le quinquennat 2021-2026, Wilfried Houngbédji a confié que  beaucoup de choses, comme sous le premier mandat,  ne changeront pas. Le souci de la bonne gouvernance et la dynamique seront maintenus dans la gestion du  pouvoir sous Talon2. «Le souci de la bonne gouvernance restera  au cœur de l’action du Chef de l’Etat et de son gouvernement. La dynamique impulsée depuis 5 ans sera maintenue », a-t-il précisé.   Le Secrétaire général adjoint du gouvernement  est allé plus loin  dans son argumentaire  à travers   le PAG1. « Au 3ème pilier du Pag, c’était déjà amélioré les conditions de vie des populations béninoises ; c’est cela le social. Mais pour y arriver, le 1er pilier visait le renforcement de l’Etat de droit et de la démocratie et le 2ème pilier consistait à engager la transformation structurelle de l’économie béninoise afin qu’elle soit de plus en plus résiliente, et crée les conditions du mieux-vivre individuel et collectif », expliqué le porte-parole du gouvernement.   L’ex-directeur de la communication de la présidence de la république  n’a pas passé sous silence la lutte contre la Covid-19.  Il  s’est prononcé sur la  campagne de vaccination en cours. « La vaccination, ce n’est que la réponse scientifique au Covid-19. C’est utile de se faire vacciner », a-t-il confié.  Sur les plateaux de la télévision nationale, il a aussi  plusieurs d’autres sujets brûlants de l’actualité nationale tels que la nomination des 12 préfets des départements et la suppression du ministère de la communication.

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here