Règlementation du secteur de la communication : Un Code de publicité en gestation

    0
    296

    Le Bénin va se doter d’un Code de la publicité les jours à venir. Sous l’impulsion du ministre de la communication et de la poste Alain Orounla, les cadres de son département ministériel, les membres de l’association des agences de communication, les cadres de la CCIB, les associations faitières des professionnels des médias, les cadres des mairies et autres acteurs concernés par la publicité ont pris part, mardi 9 mars 2021, à l’atelier de présentation de l’avant-projet du code de la publicité en République du Bénin. L’objectif de cette présentation est de recueillir le point de vue des différents acteurs afin de tenir compte de leur aspiration, toute en garantissant l’intérêt public, a indiqué le ministre. « La version que nous examinons aujourd’hui a été élaborée suivant certaines normes  de l’espace communautaire (Cedeao et Uemoa), les textes en vigueur au niveau national, suivant l’évolution du secteur et les plateformes numériques », confie le ministre Alain Orounla. A en croire le ministre, beaucoup de taxes qui pouvaient revenir à l’Etat lui échappe en absence d’une loi qui réglemente le secteur de la publicité. «  Nous aurons un bon document au terme de la rencontre d’aujourd’hui », a laissé entendre le Ministre.

    Composé de 212 articles, 25 chapitres et 17 paragraphes, le code de la publicité en gestation est un instrument juridique, un baromètre de la vitalité du secteur de la publicité qui va inaugurer une nouvelle ère de régulation, confie le représentant des agences de communication.  Il a, par la même occasion, félicité le ministre Alain Orounla de l’approche participative adoptée et la recherche permanente du consensus dans le processus d’élaboration de cet avant-projet de loi fondamentale des professionnels de la communication.

    Pour la présidente de l’union des professionnels des médias du Bénin, Zakiath  Latoundji, l’avènement de cet avant-projet de loi est une avancée significative en ce sens qu’il vient répondre à la préoccupation des professionnels des médias qui sans cesse, réclament une règlementation du secteur de la publicité. Espérant que les échanges issus de l’atelier permettront aux différentes parties impliquées de doter le Bénin d’un code à la hauteur de l’attente des différents acteurs de la chaîne de production et de diffusion de la publicité.

    Directeur de la communication et des médias a, pour sa part, salué l’attachement et la détermination du ministre de la communication et de la poste pour l’élaboration de cet avant-projet de loi.

     

     

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here