Projet Nutrifood : Les jardins scolaires pour faire face à la malnutrition

0
371

L’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA) du Bénin a servi de cadre, jeudi 18 février 2021, au lancement du projet Nutrifood qui sera mis en œuvre par le World Vegetable Center en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Bénin dans 10 écoles à cantines scolaires.

Promouvoir la production et la consommation d’aliments riches en nutriments pour faire face au double fardeau de la malnutrition, tel est l’objectif du projet Nutrifood lancé ce jeudi à l’issue d’un atelier. Dans ses mots d’ouverture de l’atelier, le directeur régional de World Vegetable Center a fait savoir que le développement du jardinage est capital dans l’atteinte de cet objectif. ‹‹Au quatre coins de la planète, les jardins scolaires sont désormais considérés non seulement comme un moyen d’enseignement pertinent, mais également comme un support pour la qualité des autres disciplines scolaires (…) Le jardinage scolaire ne demande pas assez d’argent mais juste un petit lopin de terre››, a expliqué Victor Afari Sefa, directeur régional de World Vegetable Center. C’est pour cela qu’il a salué le travail des présidents de cantines scolaires dans les écoles.‹‹ Ce que vous faites n’est pas que du travail, c’est un véritable sacerdoce et votre contribution et accompagnement sont précieux pour la réussite des activités››, a-t-il indiqué avant de présenter la gratitude et la satisfaction de son centre au PAM pour la signature de l’accord consacrant la mise en œuvre du projet Nutrifood. Les bénéficiaires du projet sont les apprenants, les parents d’élèves et les communautés de 10 écoles primaires publiques prises en compte dans le Programme National d’Alimentation Scolaire (PNASI), selon le représentant résident adjoint du Programme Alimentaire Mondial (PAM) au Bénin. ‹‹ (…) La création de jardins scolaires et communautaires de qualité (…) permettra de promouvoir la production, la préparation et la consommation d’aliments locaux, sains et nutritifs au sein des écoles à cantines et des communautés afin d’améliorer le statut nutritionnel des populations››, a expliqué Guillaume Amuli, représentant résident adjoint du PAM. Ces nutriments se retrouvent dans quatre (04) légumes feuilles dont le Moringa, la feuille de patate, a précisé Judith Honfoga Faton dans sa communication sur les généralités du projet Nutrifood. Mis en œuvre en deux (02) volets, le programme se consacrera en son paquet 3 à l’amélioration du potentiel nutritionnel et sanitaire.‹‹ Au-delà d’offrir un repas sain et nutritif à plus de 600.000 écoliers, le PNASI permet aux filles et aux garçons de rester à l’école et de disposer de conditions favorables à leur croissance et à leur apprentissage(…) Je profite (…) pour féliciter à nouveau le gouvernement du Bénin pour son investissement depuis 2017 dans ce programme de cantines scolaires mis en oeuvre par le PAM et les ONGs partenaires dans plus de 3800 écoles››, a renchéri le représentant résident adjoint. Il n’a pas manqué de réaffirmer la volonté et l’engagement du PAM à oeuvrer à la réussite dans la mise en œuvre du projet Nutrifood en collaboration avec le World Vegetable Center, le Gouvernement du Bénin, les autres acteurs et les partenaires techniques et financiers associés à la mise en œuvre. Il faut préciser que cinq (05) communications sur le projet ont été présentées au lancement.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here