3e édition du FAV en Belgique : Kinoss Dossou valorise le Vodoun les 12 et 13 septembre à See-U

0
327

Le Festival des Arts Vodoun (Fav) est un projet culturel est un projet né en 2013 des soins du Béninois Kinoss Dossou. En prélude à  la tenue de la 3e édition prévue pour les 12 et 13 septembre 2020, Kinoss Dossou, promoteur de ce grand événement culturel revient ici sur les tenants et aboutissants de cette édition.

Aujourd’hui, le Vodoun, un patrimoine culturel et cultuel béninois est en train de se positionner autrement dans les grands débats scientifiques et événementiels en Europe. En effet, sous l’impulsion de Kinoss Dossou, la promotion du Vodoun dans le monde répond à une double exigence d’intégration culturelle. D’une part, il s’agit, à travers le Fav, de partager avec un public diversifié les richesses historiques, culturelles, scientifiques et surtout idéologiques de la réalité qu’est le Vodoun. D’autre part, le Fav se veut un instrument de changement de conception sur des multiples facettes de la civilisation orale africaine et de la culture Vodoun d’Afrique de l’Ouest. Cette année, le Fav réunira les pays comme le Togo, le Cuba,l’Hati, le Sénégal, le Brésil, les Antilles, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Cameroun, le Bénin, la Russie sur la grande place See-U où se drouleront les festivités. Pour cette 3e édition qui se prépare avec entrain et des touches beaucoup plus particulières qu’innovantes, le Comité s’active eloquemment pour offrir au public un spectacle exceptionnel. Les membres du Comité s’organisent absolument pour la 3e édition du Festival des Arts Vodoun. Cette année, la dimension change et c’est sur un site cratifde 25.000m2 de See-U que se dérouleront les festivités à  Bruxelles. Nos cultures et identités seront célébrées en apothéose, précise Kinoss Dossou, Président de l’Institut du Festival des Arts Vodoun.  Cette initiative, faut-il le rappeler, doit attirer sans ambages l’attention des politiques publiques de développement de notre pays. Car, irrversiblement, c’est le Bénin, immense et sacrée terre d’embarquement des esclaves au XVIIIe siècle et la genèse par excellence de l’entité divinatoire Vodoun, qui trouvera ses valeurs culturelles et touristiques davantage portes en triomphe.

Par Noé Kassius DOTOU(Coll)

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here