Saisine de la Cour Suprême: Mètognon s’oppose au verdict de la Criet

0
656

Le verdict rendu en appel, le lundi 24 juin 2019, par la Cour de Répression des Infractions
Economiques et du Terrorisme (Criet) dans l’affaire de placement illégal des fonds de la
Caisse Nationale de Sécurité Sociale (Cnss) ne satisfait pas Laurent Mètognon, ancien
président du conseil d’administration de la Cnss. Les avocats de l’accusé ont saisi les juges
de la Cour Suprême, le mardi 25 juin 2019.
Par Marc MENSAH
Laurent Mètognon écope de cinq ans de prison ferme, selon la décision de la Cour de
Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet). Ce n’est pas encore le
bout du tunnel dans l’affaire de placement illégal des fonds de la Caisse Nationale de
Sécurité Sociale (Cnss). Le dossier est porté devant une autre juridiction après le verdict
du lundi 24 juin 2019. Le conseil de l’accusé a saisi les juges de la Cour Suprême, le mardi
25 juin 2019. Il faut préciser que Laurent Mètognon et ses co-accusés sont condamnés en
juillet 2018 au versement de dix millions de francs Cfa à l’Etat et de soixante dix millions
à une banque de la place. Président du conseil d’administration de la Caisse Nationale de
Sécurité Sociale (Cnss) lors de l’éclatement de l’affaire de placement de dix milliards de
francs Cfa, Laurent Mètognon est condamné à cinq ans de prison ferme et au paiement
d’une amende d’un million de francs Cfa. Les inculpés sont condamnés pour « corruption
et placement à risque » de fonds. Les avocats ont fait appel contre le verdict du tribunal de
première instance de Cotonou. La Criet s’est auto-saisie du dossier en lieu et place de la
Cour d’appel. Le verdict est confirmé le lundi 24 juin 2019. Laurent Mètognon, l’accusé,
lance une nouvelle bataille juridique à travers la saisine de la Cour Suprême.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here