Ordonnance ou assises nationales en vue d’élections inclusives« La constitution ne  me permet pas de légiférer dans tous les domaines », dixit Patrice Talon

0
871
Patrice-Talon, président de la République

Recourir aux mesures exceptionnelles ou convoquer des assises nationales suite à l’échec des concertations pour des élections inclusives remet en cause l’ordre constitutionnel actuel selon, le Président Patrice Talon. Il  donne les raisons qui prouvent cet état de choses. C’était le jeudi 11 avril 2019, dans un entretien télévisé.Face aux journalistes, le jeudi 11 avril 2019, le Président de la République a rappelé sa volonté de respecter la constitution. « La constitution ne permet au Président de la République de légiférer dans tous les domaines », a martelé Patrice Talon pour s’opposer à la proposition l’invitant recourir à l’article 68 afin de permettre aux formations politiques de l’opposition de prendre part à l’élection des députés. Selon les explications du Président, les ordonnances sont prises dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’action du gouvernement. Les mesures exceptionnelles (article 68) permettent de rétablir le fonctionnement des institutions. A l’en croire, prendre l’une de ces décisions revient à faire « un coup d’état ». Les concertations entre les acteurs politiques, les rencontres avec les responsables des institutions et autres acteurs visant la recherche de consensus autour du processus électoral, constituent une forme de « conférence à titre consultatif ». La convocation d’une « conférence souveraine » qui est capable de s’imposer à la classe politique, « s’apparente à une remise en cause de l’ordre constitutionnel »,  selon le chef de l’Etat, Patrice Talon qui a indiqué que la constitution a prévu les voies référendaire et parlementaire pour recourir aux assises nationales. « Je veux préserver l’ordre constitutionnel », a-t-il confié tout en rappelant le « danger ». La modification des lois électorales servira  d’ « arme utilisée à d’autres fins » par les présidents qui se succéderont à la Marina, a mis en garde Patrice, Talon Président de la République.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here