Difficultés inhérentes au système partisan: L’appel de l’Union Progressiste aux acteurs politiques

0
774

Le Bureau politique de l’Union Progressiste (Up) a organisé une conférence de presse, le jeudi 14 mars 2019, à son siège à Cotonou. Considérant les remous et les réactions relatifs  au système partisan comme « l’expression d’un combat entre l’immobilisme conservateur…et la farouche volonté de progresser », le parti a invité les acteurs politiques à « faire tous les efforts possibles» pour faire avancer le processus électoral« Ne jetons pas le bébé avec l’eau de bain. Ce ne sont pas les réformes qui sont mauvaises. Mais  ce sont nos habitudes qui ont la peau dure». C’est en ces termes que le député Aké Natondé, porte-parole de l’Union Progressiste (Up), a conclu la conférence de presse, hier jeudi. Selon la déclaration rendue publique par le parti, toute la classe politique s’est inscrite dans la logique de « sortir des partis de région ou de commune, voire d’arrondissement, des partis-entreprises, appartenant à un Pdg tout-puissant », à travers le vote à l’unanimité de la loi portant Charte des partis politiques à l’Assemblée Nationale. Le vote de la loi à l’unanimité est le signe que l’ensemble de la population et de la classe politique voulait apporter des réponses à des dérives. Il y a eu d’énormes difficultés dans la mise en œuvre parce que certains acteurs n’ont pas pu se mettre au rythme des « réformes pertinentes », a nuancé Lazare Sèhouèto, membre de l’Union Progressiste. Pour Orden Alladatin, un autre membre de l’Union Progressiste, il y a «des difficultés inhérentes à toute réforme ». Mais, « les remous et les réactions enregistrés » constituent, selon le bloc pro-Talon, « l’expression d’un combat entre l’immobilisme conservateur, nuisible et la farouche volonté d’une très large portion de la société à progresser, à avancer ». Il reste à faire « un minimum de sacrifice pour faire avancer le Bénin », selon les recommandations de l’Union Progressiste (Up). Les membres du parti au logo constitué d’un baobab vert sur fond jaune ont souhaité que la  « compétition soit totalement ouverte ». C’est dans cette perspective que l’Union Progressiste (Up) a appelé tous les acteurs politiques et particulièrement les députés à « faire tous les efforts possibles » afin de « lever les difficultés auxquelles certains partis politiques sont confrontés, dans le cadre des élections législatives prochaines ».

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here