Lutte contre le trafic de tabac  en Afrique: Les  acteurs de l’industrie de cigarettes se mobilisent

0
518

« Trafic illicite de cigarettes : enjeux et perspectives ». Tel  a été le thème  de l’atelier ce jeudi 25 octobre 2018 à Cotonou dans un hôtel de la place. Initiée par les  acteurs de l’industrie de tabac   venus de plusieurs pays  de la sous-région, cette  rencontre d’échange vise à jeter de nouvelles bases dans l’éradication du trafic de tabac.Comment  gagner le pari de la lutte contre le trafic de tabac en Afrique ?  Pour  répondre à cette  interrogation,  représentants  de l’industrie de cigarettes, agents de douanes, forces de sécurité publique et autres  experts se sont retrouvés en atelier jeudi 25 octobre 2018 à Cotonou. Objectifs, dresser un état des lieux du trafic illicite de cigarettes et  prendre  de nouvelles stratégies pratiques pour  circonscrire ce phénomène.  Pour Mamadou Gueye, un des représentants de l’industrie de tabac, ce trafic gagne du terrain, malgré les efforts consentis par les gouvernants des pays concernés. Il a déclaré  que plus de 314 milliards FCfa  de cigarettes de contrebande sont   perçus par les trafiquants.  Ces  ressources, a-t-il ajouté,  servent de  sources de financement  des organisations du terrorisme et autres groupes mafieux. A ce titre, Mamadou Gueye  estime  qu’il convient d’apporter des contributions et élaborer des stratégies pour barrer la route à ce commerce prohibé. Il invite  tous les acteurs à  jouer leur rôle pour la réussite de ce combat. Jean Toboula, le représentant du ministre des finances et  celui du commerce a, dans ses mots d’ouverture de ces assises, exhorté les acteurs de cette chaîne à  conjuguer leurs efforts. « Le triomphe de ce combat nécessite une synergie d’actions aux plans national, sous-régional et international », a-t-il insisté. Cette formation, à l’entendre,  est une grande importance pour le Bénin compte tenu de sa position géographique dans la sous-région, menacée par le terrorisme et l’extrémisme.  Faisant  un bref diagnostic de ce fléau,  il a déclaré que  ce trafic entraine une perte énorme  pour l’économie  nationale.  De  ce point de vue, il appelle à des mesures urgentes.  Le Togo, le Burkina Faso, le Niger et le Bénin sont quatre  des pays  concernés par cette lutte.  Selon Marc Albassier, un expert  européen présent à cette séance,  ces pays  bénéficient  d’un réseau d’informations pour dénicher les contrevenants dans leurs derniers retranchements.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here