Désignation des représentants de l’Assemblée Nationale au sein du Cos/Lepi 2018-2019: LES HONORABLES DÉPUTÉS DU BMP RASSURE et APAISENT

0
874

Les députés Abimbola, Okounlola, Alladatin, Agonkan, Gbadamassi , Yehouetomè en conférence de presse .

La démocratie est le respect des règles  constitutionnelles et en particulier celui des décisions de la Cour constitutionnelle. Là  dessus, le Bloc de la Majorité  Parlementaire (BMP) ne veut pas jouer à  la complaisance. Il compte non seulement agir dans le consensus  mais aussi et surtout avec le respect des exigences  constitutionnelles pour qu’avec les réformes du président Patrice Talon, on puisse servir au peuple béninois une démocratie qui assure son épanouissement et son développement. C’est dans le cadre de cette ligne directrice  du BMP que le Parlement en respect  à  la décision DCC 18-124 du 21 juin 2018 de la Cour constitutionnelle fixant  au 30 juin 2018 la fin du mandat de l’actuel Cos/Lepi a  procédé  ce lundi 25 juin 2018  à l’Assemblée Nationale à Porto-Novo à la désignation en procédure d’urgence de ses représentants au sein du Cos/Lepi pour 2018-2019. Ainsi face à  la presse, trois coordonnateurs et trois secrétaires à  la communication du BMP ont tenu à lever un coin de voile sur leur ligne directrice notamment œuvrer pour le renforcement d’une démocratie qui nourrit  son peuple et ce, avec consensus. Il s’agit des coordonnateurs

Boniface Yehouetome, Jean-Michel Abimbola  et André Okounlola ainsi que les secrétaires à la communication Orden Alladatin, Gildas Agonkan et Rachidi Gbadamassi.

C’ est le député Jean-Michel Abimbola qui a pris la parole pour planter le décor. Selon lui par cette désignation, les députés  ont joué leur partition et montré leur volonté à œuvrer pour la consolidation de la démocratie qui surtout va nourrir son peuple. Il sera appuyé par le député Orden Alladatin qui a axé  son intervention sur le vote en procédure d’urgence. S’appuyant  sur l’article 220 de la loi portant code électoral  en vigueur depuis 2013, il a laissé  entendre que le Cos/Lepi est installé du 1er juillet au 31 décembre de chaque année. Ainsi c’est désorganiser totalement le code électoral en laissant cette mandature du Cos/Lepi aller jusqu’en novembre prochain, a-t-il déclaré. Avec cette désignation  en respect  à  la dernière décision de la Cour constitutionnelle, tout est rentré dans l’ordre et c’est à  l’actif  du BMP qui a su faire en privilégiant le consensus.  D’ailleurs ce n’est pas la première fois que le BMP s’appuie sur le consensus, a informé le député de l’Union fait la nation (UN)  qui a cité par ailleurs le processus devant aboutir aux réformes électorales et celles du système partisan. Pour sa part, le coordonnateur André Okounlola a rassuré sur la volonté  du BMP de toujours tenir compte de la volonté du peuple. Aussi a-t-il  rassuré  de ce que c’est avec la Lepi que les élections  de 2019 seront  organisées contrairement aux intoxications qui sont distillées…Prenant  également la parole, le secrétaire à  la communication du BMP, le député Rachidi  Gbadamassi a  démontré  qu’il  n’est  pas question pour le BMP de ne pas respecter la décision  de la Cour constitutionnelle. Boniface Yehouetome  et Gildas Agonkan  sont revenus  sur le respect de la légalité et le souci  de faire avec le consensus , c’est une manière pour les honorables députés de rassurer le peuple en ce qui concerne la transparence dans les votes à l’Assemblée Nationale et les décision de la cour constitutionnelle .

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here