Encadrement du droit de grève: Les propositions de l’Alliance politique UB

0
840

L’alliance politique Union pour le Bénin (UB) que dirige l’honorable Lucien Houngnibo prend acte de la décision DCC 18-001du 18 janvier 2018 de la Cour Constitutionnelle. Cette décision déclare contraire à la constitution l’article 50 nouveau dernier alinéa. Cet article supprime  le droit de grève à certaines catégories de fonctionnaires. Interviewés par Afrik Chrono TV, les Députés Marcellin Ahonoukoun et Lucien Houngnibo de l’alliance politique Union pour le Bénin, disent prendre acte de la décision de la cour constitutionnelle et proposent pour l’intérêt de la population, des défalcations sur salaire pour fait de grève.

Selon les honorables Marcellin Ahonoukoun et Lucien Houngnibo, anciens syndicalistes, actuellement membres de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale, le service à la population ne doit pas être interrompu pour fait de grève. Or selon eux en la matière, le principe de continuité du travail est constamment violé par les travailleurs dès qu’il y a un mouvement de grève. Ce qui selon les députés constitue une pagaille, un abus du droit de grève observé depuis quelques années. D’où l’article 50 nouveau, dernier alinéa du statut général de la fonction publique. Il doit donc y avoir de modération dans les mouvements de grève pour garantir aussi le droit de tous les citoyens. C’est pourquoi les Députés de l’alliance Union pour le Bénin proposent en lieu et place des débrayages, des sit-in aux travailleurs pour se faire entendre ou 24 heures de grève avec service minimum obligatoire. Les jours en excès seront sujets à défalcation salariale. Selon eux, la grève doit être le dernier recours. Sur Afrik Chrono tv, le député Marcellin Ahonoukoun reconnait aux travailleurs le droit d’aller en grève. Mais il s’est empressé d’avouer que ce droit ne doit en aucun cas empiéter sur celui des autres citoyens. Les droits des uns ne doivent pas empêcher la jouissance des autres de leur droit, dira-t-il. Son collègue et partenaire politique Lucien Houngnibo, Président de l’alliance politique Union pour le Bénin. En la matière, il donne les exemples du Togo, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et de la France. Selon ces Députés, la grève des travailleurs pour un pays comme le Bénin est inadmissible. L’encadrer fera gagner le Bénin.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here