Rentrée scolaire 2017-2018 : le gouvernement met les bouchées doubles

Préparatifs en cours

0
818

Dans le cadre des préparatifs de la rentrée scolaire 2017-2018, les ministres en charge de l’éducation, notamment le ministre l’enseignement maternel et primaire et son homologue de l’enseignement secondaire de la formation technique et de l’insertion professionnel ont donné une conférence de presse lundi dernier pour livrer aux Béninois les différentes dispositions prises par le gouvernement pour une année scolaire apaisée.  C’est les locaux du ministère de l’enseignement secondaire qui ont servi de cadre pour la dite conférence.C’est par une large concertation avec les partenaires sociaux au sujet des actes d’avancement de reclassement et du suivi  des carrières que le gouvernement a commencé les démarches avec les acteurs du système éducatif. C’est ce qui ressort du propos des ministres conférenciers qui ont fait savoir que le paiement des primes et la régularisation de la situation des enseignants reversés ont fait l’objet d’étude et le gouvernement a pris les mesures pour satisfaites les agents. Ensuite, pour corriger les irrégularités qui jalonnent le paiement des subventions aux établissements publics par le passé, le gouvernement a libéré la 570 250 000 Fcfa représentant la première tranche des subventions, a confié les ministres conférenciers. Ils ont également annoncé la bonne nouvelle pour les enseignants recrutés au titre des concours de l’année 2016. Ainsi, le gouvernement annonce la date du 20 septembre 2017, comme la date butoir pour le paiement intégral de leurs arriérés de salaires, de Février à Août.  Toujours sur la liste des dispositions prises par le gouvernement pour une rentrée apaisée, les ministres évoquent la mise à disposition d’une somme de 2 955 284 000 Fcfa représentant les primes de rentrée. Aussi ont-ils dévoilé le plan de la réalisation des infrastructures mobiliers et leurs équipements prévenus par le gouvernement.  D’après le contenu de leur déclaration, il s’agit notamment d’un investissement de 1. 328. 000. 000 Fcfa  pour la construction d’infrastructure scolaire et l’équipement des  salles de classe dans l’enseignement général et de 4.729 .000.000Fcfa dans l’enseignement technique et professionnel.

Les dispositions prises pour assurer le fonctionnement des cantines scolaire été expliqué aux professionnels des médias. Quant à la phase pilote de l’enseignement de l’anglais, les ministres ont expliqué que la démarche pédagogique et le dispositif pour l’enseignement de l’anglais dans les 276 écoles primaire pilotes, a été validé.

La suppression des TD payants dans tous les établissements publics, sera une réalité, d’après les conférenciers. Car les dispositions sons prises pour veiller sur la mise en application et le suivi  de la mesure, a martelé le ministre. Les établissements privées ne sont pas laissés pour compte, a signalé les ministres. Ainsi, un appui financier de 150.000.000 Fcfa est offert  aux établissements scolaires privés les plus méritants, pour encourager leur bon rendement. Il faut souligner que l’ensemble de ces mesures a connu l’implication des acteurs sociaux pour une rentrer scolaire sans tumulte notifié les ministres conférenciers.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here