Sports dans le Zou : Charles Kakaï Glèlè en phase avec les ambitions du Président Talon

    0
    46
    tl
    Charles Kakaï Glèlè , Directeur départemental des Sports du Zou

    Depuis sa nomination à la tête de la Direction Départementale  des Sports du Zou, Charles Kakaï Glèlè multiplies les initiatives pour le développement des activités sportives à la base. Déjà, avant l’avènement des classes sportives, il avait démarré en 2019, les championnats inter-arrondissements et interclubs. Ce projet cher au Chef de l’Etat et à son ministre Oswald Homeky a apporté de l’eau au moulin du « jeune Directeur » Départemental. Sa franche collaboration avec le Directeur en charge de l’enseignement secondaire dans le Zou Dieudonné Gambiala et toute l’équipe d’encadrement lui permet d’atteindre petit à petit le principal objectif des classes sportives, celui de disposer d’une bonne pépinière aux plans local et national dans toutes les disciplines aux fins d’éviter, à l’avenir, les navigations à vue. Ses descentes régulières dans les neuf(9) classes sportives du Zou ont permis de se rendre compte du déroulement effectif  de toutes les disciplines ciblées (football, handball, basketball, athlétisme, arts martiaux).

    Déférent aux instructions de son ministre de tutelle, Charles Kakaï Glèlè  a fait organiser dans sa juridiction territoriale toutes les phases (communale et departementale) des classes sportives avec le soutien actif de la FIFA  avant de se retrouver à Grand-Popo, il y a quelques semaines, pour la phase nationale. Étant donné qu’il n’y a qu’une seule classe sportive par commune, il est légitime de faire participer les sportifs des autres établissements à différentes activités ; d’où le lancement depuis le 14 août dernier de la phase communale du tournoi inter-communes des collèges et lycées publics et privés « hors classes sportives ». Charles Kakaï Glèlè  veille au grain. Les différentes sélections départementales du Zou seront aux prises avec leurs homologues du Mono, du Couffo et des Collines pour «la régionale ». Charles Kakaï Glèlè  n’entend pas faire piètre figure. C’est pourquoi il a commis aux activités, de bonnes gens rompus à la tâche. Lors du lancement des dernières activités, il a d’ailleurs reconnu les efforts de son collègue de la santé  Evariste Tokplonou qui l’a aidé à faire respecter les gestes barrières contre la Covid 19 puis les officiels pour leur impartialité. C’est donc un nouveau départ pour le sport dans le Zou.

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here