Vie associative : L’Association des jeunes engagés pour le développement intégral de Hêvié (AJEDJH) est créée

    0
    48

     Les filles et fils de l’arrondissement de Hêvié ont tenu samedi 4 avril 2021 au musée Placide Azandé, le congrès constitutif de l’Association des jeunes engagés pour le développement intégral de Hêvié (AJEDIH).

    A entendre les organisateurs, l’objectif de cette association du développement des jeunes de Hêvié est de mettre ensemble les filles et fils de cet arrondissement, tout bord de formations politiques confondu à travailler pour que cette localité puisse connaître un développement intégral.

    Ils ont remercié les autorités politico-administratives, les responsables religieux à divers niveaux et autres associations de développement, les sages et notables qui ont accepté accompagner l’initiative. L’accompagnement de toutes ces catégories de personnes ressources est fortement attendu pour aider la jeune association à éviter les querelles intestines qui ne contribuent pas au développement.

    Les congressistes venus des huit villages de cet arrondissement à savoir Agossavié, Dossounou, Hêvié-Centre, Houinmindaho, Houinmin, Hounzévié, Sozan et Zoungo ont eu droit à la justification de la naissance de cette association dénommée Association des jeunes engagés pour le développement intégral de Hêvié (AJEDIH) avant de se familiariser avec le contenu du statut et du règlement intérieur de ladite association.

    A l’issue des travaux, les participants ont mis sur pied un bureau de 15 membres qui a pour mandat trois ans renouvelables. Ce bureau est présidé  par Guy Houégounou. Le secrétariat est confié à Mlle Christelle Agbotan et la trésorerie est revenue à Corneille Agbokou. Ce bureau est soutenu par les comités locaux de développement à raison de sept membres par village.

    Après l’installation du bureau, le président de l’AJEDIH, Guy Houégounou, a pris l’engagement de travailler avec abnégation pour le développement intégral de Hêvié car, dit-il, cette association qui est un mouvement apolitique va solliciter l’appui du gouvernement et d’autres personnes, associations extérieures, etc pour que son arrondissement bénéficie des infrastructures sociocommunautaires. « On ne peut pas développer une localité sans se référer au pouvoir central », a-t-il ajouté, avant de dire que le gouvernement de Patrice Talon avec qui  qui un programme ambitieux a déjà engagé la construction de la seconde aile du pont de Hêvié. Ce qui, selon lui mérite un encouragement à l’endroit du président Talon afin qu’il poursuive aussi la construction des voies secondaires de cette localité ainsi que  la réalisation d’autres projets.

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here