Autonomisation socioprofessionnelle des jeunes : Mission accomplie pour l’ONG Assovie

    0
    78

    Bénéficiaires, formateurs et responsables à divers niveaux de l’Organisation non gouvernementale-Assovie  (ONG Assovie) se sont  retrouvés mercredi 31 mars 2021 à Cotonou. Il était question de  passer en revue le rapport de cinq ans d’activités du projet d’autonomisation socioprofessionnelle des jeunes  défavorisés.

    Destiné à l’autonomisation socioprofessionnelle des jeunes  défavorisés de 15 à 22 ans, le projet Allemand pour la coopération économique et l’aide au développement (BMZ)  touche à  sa fin.  Durant cinq ans, ce programme  appuyé par l’Oxfam  a  permis aux enfants vulnérables de  s’imprégner de la vie professionnelle. Ecoutes, orientations et suivis, ces enfants  ont bénéficié de tous les appuis techniques   pour embrasser  le métier de choix.  Au nombre de 81 diplômés au total, ils ont eu de leurs côtés des enseignements dignes de leurs  spécialités respectives. « Ils  ont suivi des formations en alphabétisation, sans oublier les accompagnements matériels », a justifié Ariel Adihouessou, le présentateur du rapport.

    Au terme de leur formation, les enfants  sont aptes à aller sur  le terrain pour s’autoemployer.  Dotant des compétences en marketing et  en action commerciale, en entrepreneuriat et gestion des ressources humaine et financière,  ces bénéficiaires  peuvent monnayer leurs talents dans les coopératives et partout leur besoin se fera sentir. « Les enfants ont gagné en autonomie et  inspirent du respect  auprès des autres », a-t-il précisé.

    André Alihonou,  le coordonnateur de ce projet n’a pas caché son sentiment face à cette présentation faite en présence des plus concernées pour la plupart des coiffeurs et maîtres couturiers. «Mes impressions sont très bonnes et dans l’ensemble, les objectifs sont atteints », a-t-il indiqué.

    Ayant effectué le déplacement, les bénéficiaires n’ont pas caché leur satisfaction. A travers questions et recommandations, ils ont manifesté leur intérêt pour ce programme qui a semé de la joie dans leurs cœurs.   Prisca Ahoca, maîtresse coiffeuse a  exposé les acquis obtenus de  la part de l’ONG Assovie dans l’autonomisation des jeunes.  Satisfaite de la mise en œuvre de ce programme, elle a émis des vœux  au profit   du renforcement des activités dans les coopératives.

    Félix Mitomboha, maître couturier à Akpakpa Abattoir,  a parlé d’un projet qui a fait du bien sans tambour ni trompette.  Tout de même, il invite les jeunes à travailler en coopérative pour mieux rentabiliser leurs affaires.

    Pour  la suite du  projet, André Alihonou,  le coordonateur,  a parlé de l’installation  des enfants diplômés pour la compétitivité sur le marché de l’emploi.

    L’ONG Assovie a, pour crédo, la promotion des droits de l’enfant à travers l’autonomisation socioprofessionnelle des jeunes. Elle s’occupe de la formation  professionnelle de jeunes de 15 à 22 ans sanctionnée par le certificat de qualification aux métiers (CQM).

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here