Tricherie au concours de recrutement des 100 magistrats : Les deux candidates écopent de 12 mois de prison

    0
    105
    Sévérin Quenum, ministre de la justice

    Le verdict du tribunal de première instance de Cotonou est tombé hier, mardi 22 Décembre 2020. Les quatre personnes arrêtées dans l’affaire de tricherie au concours de recrutement des 100 magistrats organisé par l’Etat sont fixées sur leur sort. Clarisse Assogba et Maissarath Kouikoui, écopent de 36 mois de prison dont 12 fermes. Thimothée Yabit, directeur adjoint de cabinet du ministère de la justice s’en sort avec six mois de prison avec sursis et Pacome Koundé, l’avocat et l’époux de l’une des candidates  est purement et simplement relaxé au bénéfice du doute.  En dehors des peines privatives de liberté, les quatre accusés doivent solidairement payer la somme de 38.710.160 Fcfa.

    Pour rappel, lors du concours de recrutement de 100 magistrats organisé le 12 décembre dernier par l’Etat béninois, deux candidates ont été surpris avec le corrigé type des épreuves. Informés de la situation, le chef de l’Etat a ordonné l’annulation et la reprise dudit concours. Les deux candidates ont été confiées à la justice et les enquêtes ont permis de débusquer deux de leurs complices. Les quatre accusés sont désormais fixés sur leur sort.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here