Soirée d’idée et de partage : Zoom sur l’émancipation et la place de la femme

    0
    105

    Les locaux du bar “Le Peuniel” d’Agla a servi de cadre pour le déroulement de la première édition de l’événement “Conseil, Amour et Vie” initié par Lucrèce Houessinon, communicatrice, avec Julius Yénassé, partenaire de l’événement. Cette soirée a eu lieu, samedi 19 décembre 2020, en présence de Marcel Padey.

    « Je ne dirai pas que la place que la société accorde à la femme n’est pas noble. Mais je dirai plutôt que c’est la femme, elle-même, qui ne prend pas sa place au sein de la société. Il est donc important de cesser de porter préjudice à la société parce qu’elle est composée d’homme et de femme. Ce n’est donc pas la faute de la société si la femme ne considère pas sa place », a confié Lucrèce Houessinon. Pour elle, il est important que la femme puisse prendre la place qui lui revient tout comme les hommes. « Nous invitons la femme à être autonome, indépendante. Cette autonomisation n’est pas que financière. Elle est aussi psychologique et que les femmes prennent conscience de leur condition afin de prendre des décisions pour avoir leur place dans la société », a souligné Lucrèce Houessinon.

    L’initiative de cet événement est partie du constat selon lequel les jeunes se laissent aller à la dépravation, de nos jours. Ils n’ont pas d’emploi et, ne sachant plus quoi faire, se livrent à plusieurs vices, surtout l’oisiveté de même que des pratiques qui n’éduquent pas. « Par ailleurs, nous avons remarqué que les couples battent des ailes et les réalités ne sont plus les mêmes. Or, c’est la famille qui garantit la société. Si elle se disloque, cela se ressent au niveau de la société », a fait remarquer l’initiatrice avant d’ajouter : « Nous avons donc décidé d’amener les uns et les autres à comprendre le rôle qui revient à chacun afin de prendre conscience. Ce n’est qu’à partir de nos expériences et celles des aînés que nous pourrons parvenir à corriger cette jeunesse qui sombre de jour en jour».

    Présent à cette soirée, Marcel Padey, musicologue béninois, trouve le bon sens de cette initiative et se réjouit de sa participation. « C’est une surprise pour moi de voir que Lucrèce a organisé cet événement et je suis heureux pour elle. A travers l’histoire de nos sociétés, les hommes ont relégué la femme au dernier rang et ce, pour plusieurs raisons », a-t-il fait remarquer. Selon lui, la femme est un être particulièrement intelligent et l’homme, de par sa nature, est autoritaire. Marcel Padey invite les femmes à réclamer leurs droits et reconnaître leur place dans la société. L’organisation est une réjouissance pour les participants. L’initiatrice organise aussi des vlogues via sa chaîne youtube “La chaîne de Lulu” pour plus de conseils. Ladite soirée s’est déroulée avec des moments festifs riches en adoration et de musique moderne, acoustique, traditionnelle, slam et de défilé de mode. Ces moments ont été présentés par un groupe de jeunes filles dénommé “Unstoppable women” avec à sa tête Judith Akogbeto, enseignant et entrepreneuse. C’est un groupe qui défend et valorise la cause de la femme au Bénin.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here