Aménagement du réseau routier : 78 km de voies en construction dans trois communes

    0
    65

    Le ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey a procédé, samedi 19 décembre 2020, au lancement de trois grands travaux du maintien et de modernisation du réseau routier.  La délégation ministérielle s’est rendue  dans trois communes à savoir   Bassila, Savalou et  Dassa.

    Au total, trois grands axes routiers sont pris en compte par les travaux.  Il s’agit du tronçon  Bodi-Alédjo-Akaradè (19,90 Km)  dans la commune de Bassila , de  l’axe Logozohè-Gobada (16,40 kilomètres) et  de la route Dassa-Soclogbo-Bètèkoukou-Okpa-Igbodja et des travaux d’entretien périodique de l’axe Pauoignan-Soclogbo-Miniffi-Agouagon (41,70 Kilomètres). Selon le ministre des infrastructures, ces différents travaux entrent dans le cadre de la stratégie d’aménagement du territoire définie dans le Programme d’action  du  gouvernement 2016-2021.  Ils  consistent à  maintenir  et  à moderniser le réseau routier, afin de rapprocher la population des facilités administratives, économiques et sociales, désenclaver les zones de production agricole. Concernant l’axe Bodi-Alédjo-Akaradè, long de 19,90 kilomètres, il relie deux communes du département de la Donga à savoir Bassila et Ouaké mais surtout, d’être une zone frontalière. Conscient de  son importance pour le réseau routier, le gouvernement a décidé  de rendre cet axe praticable en toute saison. Ces travaux  concernent, entre autres, le rechargement systématique de  cet axe par 17 910 mètres cube de remblai en matériau latéritique et  la construction de 34 dalots de diverses sections.   D’un coût global de 822 millions 957 mille 851 Francs CFA, ces travaux seront exécutés par l’entreprise La GEBS.  L’axe Logozohè-Gobada est  long de 16,40 kilomètres. C’est une route  en terre qui a l’avantage de relier  trois communes (Savalou, Dassa et Djidja).  Il connaitra  un rechargement systématique  par la mise en œuvre de 17.800 mètres cube de matériau latéritique.  Il sera caractérisé par la mise en place de dispositif de sécurité routière.  Les travaux  coûteront plus  de 147 millions  CFA.  C’est le groupe d’entreprise STPCI/ELITE qui a en  charge la réalisation des travaux.

    Le mieux-être économique visé

    Le ministre des infrastructures et des transports  a  aussi lancé les Travaux de construction d’un pont à Bètèkoukou situé au PK 31+200 de l’axe Dassa-Soclogbo-Bètèkoukou-Okpa-Igbodja et des travaux d’entretien périodique de l’axe Pauoignan-Soclogbo-Miniffi-Agouagon (41,70 Kilomètres). La construction de ce  tronçon Dassa-Soclogbo-Bètèkoukou-Okpa-Igbodja sera réalisée par  l’entreprise Sogea-Satom par le partenariat public-privé à un montant  de plus de  3 milliards CFA.  L’axe Pauoignan-Soclogbo-Miniffi-Agouagon n’est pas  en marge de ce projet.  Il s’agit de travaux d’entretien périodique consistant au rechargement systématique de l’axe par la mise en œuvre de 37 530 mètres cube de matériau latéritique. Il  sera caractérisé par la construction de 14 dalots de diverses sections et sera doté de dispositifs de signalisation.   Ces différentes cérémonies de lancement  ont connu la présence des autorités politico-administratives et des élus des localités concernés par les travaux.  A en croire le ministre en charge des infrastructures et des transports, le volet de l’entretien périodique des pistes prend une part importante dans le Programme d’actions du Gouvernement. Par ce programme, a-t-il signalé, le gouvernement   compte   maintenir  en bon état de praticabilité à toute saison les axes routiers. Le mieux-être économique et social à toutes les populations leur lieu d’habitation est une priorité pour le gouvernement.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here