Clôture de la phase 4 du Recafem : Amélioration du taux de participation des femmes

    0
    76

    Care Bénin-Togo, mandataire de la coopération Suisse au Bénin, a organisé un atelier de la clôture du programme de Renforcement des Capacités d’Action des Femmes (Recafem) pour présenter les résultats clés des acquis en genre et d’autres axes importants dudit programme. Cette cérémonie a eu lieu, jeudi 17 décembre 2020, dans les locaux de “Bénin Royal Hôtel” de Cotonou en présence du ministre des affaires sociales et de la microfinance et le chef de la coopération Suisse au Bénin.

    Taux d’augmentation des femmes dans les instances de prise de décision au Bénin. Tel se présente l’un des résultats phares du programme de Renforcement des Capacités d’Action des Femmes. C’est à travers la cérémonie de clôture que Care Bénin-Togo a présenté les résultats clés de son programme du Recafem. En effet, ce programme, à travers l’appui du ministère des affaires sociales et de la microfinance, a apporté un soutien considérable pour la participation des femmes aux élections communales de 2020. Ce programme a permis aussi la lutte pour la promotion des genres dans les domaines social, culturel, juridique et économique. « C’est pour réduire l’inégalité des genres que la coopération Suisse a accompagné la mise en œuvre de la phase 4 du programme Recafem et ce, depuis 5 années. Nous nous réjouissons des nombreux résultats durables obtenus en partenariat avec nos partenaires à divers niveaux », a confié Joyce Sepenoo, directrice pays du Care international Bénin-Togo.

    A l’en croire, le Care a, dans le cadre de cette 4ème phase dudit programme, assuré le Recafem pour l’intégration du genre dans les programmes appuyés par la Ddc au Bénin. Ainsi, des innovations et appuis spécifiques ont été apportés aux femmes pour leur autonomisation et renforcement de leur chance afin qu’elles participent aux élections communales de mai 2020. « La fin de cette phase, marque également la fin du Recafem après 17 ans de mise en œuvre. C’est pour cela que, de concert avec la Ddc, nous saisissons cette occasion de clôture qui est un moment de partager les résultats de quelques expériences en matière de réduction des inégalités », a précisé la directrice avant d’ajouter : « Ainsi, l’objectif de cette rencontre est, non seulement, de diffuser les acquis, mais aussi de prendre en compte les contributions qui vont alimenter les futures interventions ».

    Une satisfaction pour tous

    Présente à cette cérémonie de clôture, Elisabeth Pitteloud, cheffe de coopération Suisse au Bénin, se réjouit de sa participation à cette cérémonie. « Cet événement apparaît comme de porter à ceux et celles qui œuvrent et risquent en faveur de la lutte contre l’inégalité des genres et luttent pour l’autonomisation des femmes », a-t-elle clarifié. C’est un défi majeur qu’a relevé le Care à travers ce programme afin de permettre aux femmes d’occupations des places de choix dans les instances de prise de décisions. De son côté, Véronique Tognifode, ministre des affaires sociales et de la microfinance, reconnaît la lutte de la coopération Suisse et des femmes du Care à travers ce programme du Recafem. « Plus d’une décennie déjà que la coopération Suisse s’est engagée aux côtés du gouvernement béninois pour la réduction des inégalités du genre notamment la lutte contre les violences basées sur le genre. A travers l’accompagnement des centres de promotion sociale, l’institutionnalisation du genre, la généralisation et le fonctionnement du système intégré de données relatives à la famille, la femme et l’enfant, la promotion de la représentativité des femmes dans les instances de prise de décisions ainsi que l’autonomisation économique des femmes », a expliqué le ministre.

    Il est important de souligner que, sur la base des conventions de coopération, le Recafem a contribué à l’exécution des plans annuels de travail de plusieurs directions techniques sous la direction du secrétariat général dudit ministère. Dans le cadre de cette cérémonie de clôture, les participants ont eu l’opportunité de suivre un panel sur les résultats de l’appui à la participation des femmes aux élections communales et municipales en termes de succès, bonnes pratiques, leçons prises et défis. Six stands de documentations ont été mis en place, à cette occasion, pour faciliter l’accès aux différents documents réalisés dans le cadre du déroulement de ce programme. Le Care, le ministère des affaires sociales et de la micro finance, la coopération Suisse au Bénin et autres institutions partenaires se sont séparés dans l’espoir de mettre sur pied un autre programme pour poursuivre les mêmes objectifs et plus encore.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here