Soupçon de mauvaise gestion dans le secteur sanitaire : Des gérants d’hôpitaux dans le viseur de la justice

    0
    43
    ministre de l"économie et des finances

    En Conseil des ministres de ce mercredi 23 septembre 2020, le gouvernement  a étudié les rapports  de mission dans les formations sanitaires. De nombreuses irrégularités enregistrées et des poursuites judiciaires des mis en cause annoncées.

    L’analyse des rapports des différentes missions révèle de nombreuses irrégularités.  Au nombre de celles-ci, il faut noter des cas de rançonnement, de refus de prise de service, d’exécution et de paiement de plusieurs commandes faites avec l’utilisation de fausses pièces justificatives, des entreprises fictives et l’usurpation de faux titre de directeur d’entreprise. A cela s’ajoutent  des cas de vente illicite de médicaments, d’abus de biens publics, de mauvaise gestion et de pratique par certains aides-soignants. Après l’analyse de ces  manquements graves dans les formations sanitaires, le gouvernement a autorisé l’application des sanctions disciplinaires contre les agents mis en cause. Ils feront aussi l’objet des poursuites judiciaires. Le Conseil a instruit les ministres concernés par le dossier pour que soient mises en œuvre les recommandations issues des différents rapports. Ces recommandations touchent le renforcement des dispositifs de contrôle interne et de protection des actifs liquides. Elles concernent également l’interdiction des pratiques de préfinancement des dépenses. Sollicitant ces enquêtes, le pouvoir exécutif compte combattre la corruption dans l’administration. Fidèle à sa dynamique d’assainir les finances publiques, le gouvernement ne courbe pas l’échine de déceler les faiblesses de l’administration et de les corriger. Au plan administratif, les faits incriminés sont passibles, en raison de leur gravité, de révocation. C’est la preuve que l’actuel régime entend sonner le glas de la mauvaise gestion des affaires publiques. Et la guerre contre les fautifs ne fait que continuer.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here