Electrification rurale au Bénin : six localités de l’Ouémé et Plateau électrifiées

    0
    36

    Le ministre de l’énergie Jean-Claude Dona Houssou, accompagné d’une délégation composée des cadres du ministère et ceux de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme), a mis en service de nombreuses infrastructures d’électrification rurale dans les départements de l’Ouémé et du Plateau, à l’occasion d’une tournée effectuée jeudi 10 et vendredi 11 septembre 2020.

    Six localités des départements de l’Ouémé et du Plateau sorties de l’obscurité. C’est à travers la mise en service des infrastructures d’électrification rurale dans l’arrondissement de Gbakpodji dans la commune de Sèmè-Kpodji,  de Houègbo dans la commune d’Adjarra, de Alawa dans la commune d’Avrankou, de Zounguè dans la commune de Dangbo,  de Iwoyé dans la commune de Kétou et  d’Akpétchi dans la commune de Sakété. Réalisées par l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme), structure sous tutelle du ministère de l’Energie, ces infrastructures sociocommunautaires entrent dans la mise en œuvre du Programme d’Action du Gouvernement. Ces réalisations qui mettent fin aux problèmes d’électrification rurale dans les localités bénéficiaires, s’inscrivent dans la tenue des engagements du chef de l’Etat envers les citoyens béninois, indique Jean-Claude Dona Houssou, ministre de l’énergie. « Quand Il dit, il fait. Il a promis aux populations béninoises que ‘’l’électricité sera le sang qui va couler dans leurs veines’’. La promesse est tenue», s’est réjoui le ministre, lors de la tournée de mise en service des infrastructures d’électrification rurale, jeudi 10 et vendredi 11 septembre 2020 dans les départements de l’Ouémé et du Plateau. A Gbakpodji, dans la commune de Sèmè-Kpodji, la première étape de la tournée,  c’est un réseau mixte et un réseau Basse Tension pur, long respectivement de  1100 mètres et de 2100 mètres qui sont mis en service pour desservir 200 ménages d’une population de 1000 habitants. La construction de cet ouvrage qui vient soulager la population ne laisse pas indifférents les fils et filles de cette localité. Le premier adjoint au  Maire, Timothée Gbèdiga, le chef du village Bertin Akléklé, les députés Omer Avala et Hyppolite Hazoumè témoignent leurs reconnaissances à l’endroit du chef de l’Etat pour avoir pensé à leur localité.

    A Houègbo dans la commune d’Adjarra, c’est un complexe de 150 mètres de  long réseau mixte et 2100 mètres long réseau (Basse Tension pur). D’une capacité de 160 Kw, qui est réalisé au profit de 300 ménages de  plus de 1500 habitants pour un montant total de 50 millions Cfca. Le Maire Germain Wanvoégbè n’a pas caché sa satisfaction et celle de ses populations pour la mise en service de cet ouvrage. « Nous sommes heureux et reconnaissants. C’est un témoignage fort en ce qui concerne le respect de la parole donnée. Le président Patrice Talon doit désormais compter sur nous », a confié l’autorité communale.

    Les populations de Alawa dans la commune d’Avrankou ont, elles aussi, apprécié l’ouvrage réalisé. D’un montant de 52 millions de francs Cfa, l’ouvrage mis en service est constitué de 100 mètres de réseau mixte, 3200 mètres de long réseau (Basse Tension pur) et d’une capacité de 160 Kva. Il est construit pour impacter 300 ménages  de plus de 1500 habitants. Le maire Gabriel Ganhoutodé a fait remarquer que cet ouvrage vient résorber un problème crucial, celui de l’insécurité dans sa commune. Il a, par  la même occasion, fait une doléance à l’endroit du ministre de l’Energie afin que les localités déjà traversées par les poteaux électriques puissent être raccordées. Longtemps traversé par les poteaux électriques, Zounguè un village de la commune de Dangbo est enfin passé de l’obscurité à la lumière. Présent, au lancement, de l’infrastructure, le deuxième adjoint au maire, Théophile Hounsounou estime que la journée du jeudi 10 septembre 2020 restera graver dans la mémoire des populations de Zounguè. Pour le Secrétaire général de la Préfecture de l’Ouémé, Jean-Baptiste Akpamagbo, « La lumière va chasser les ténèbres et va permettre de lutter contre l’insécurité à Zounguè », le Directeur de l’électrification rurale, Sylvain Sekloka invite la  population à veiller sur l’entretien des ouvrages et leur préservation en évitant les actes de vandalisme, cause des ennuis graves.

    Dans la deuxième journée de la tournée, vendredi 11 septembre 2020, le cap a été mis  sur le village de Iwoye, arrondissement d’Idigny dans la commune de Kétou. Frontière avec l’Etat d’Ogoun au Nigeria, les populations de ce village sont en manque cruel  de l’eau potable et d’électricité. A ce niveau, c’est un générateur photovoltaïque autonome qui est mis en service au profit de l’Unité spéciale de surveillance des frontières (Ussf). Construit par l’Agence béninoise de gestion des frontières (Abegief), le poste de police a bénéficié de cet ouvrage constitué de 20 modules solaires, 16 batteries de 12V, 1 convertisseur, 80 lampes, 1 régulateur, 1 boîte à multiprises et 2 lampadaires solaires. D’un coût global de 55 millions de francs Cfa, l’ouvrage dispose d’une capacité de 6, 3 Kwc et d’une autonomie de 2 jours. L’ouvrage servira également à pomper l’eau afin de répondre aux besoins des populations de la localité. A en croire le chef du village d’Iwoye, Samson Biokou, c’est la première fois qu’un ministre de l’Energie foule le sol de ce village enclavé du Bénin. « C’est la preuve que le président Patrice Talon pense réellement à nous. Et nous nous sentons vraiment béninois».

    Le Sous-Brigadier Nicolas Adjagba, Commandant de l’Ussf Iwoyé, quant à lui, fait remarquer que ce générateur  qui assure l’autonomie énergétique en permanence leur permettra de travailler en toute quiétude la nuit. Vincent Odoun-Ewou, premier adjoint au maire de Kétou a  signalé que les assauts répétés des voisins de l’Est, met souvent en mal les relations de bon voisinage. A l’en croire, l’électrification de cette Unité spécialisée vient à point nommé afin d’aider les forces de sécurité à mieux faire leur travail. Très ému de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, le ministre Dona Jean-Claude Houssou a promis revenir pour satisfaire d’autres besoins. « Ce que nous faisons, c’est la concrétisation du PAG. L’électricité est un intrant majeur que le Président Talon veut absolument garantir à ses concitoyens », a-t-il conclu.

    A Apétchi, un arrondissement d’Aguidi  dans la commune de Sakété c’est un ouvrage photovoltaïque de 3,15 Kwc qui a été mis en service pour remplacer le système archaïque d’adduction d’eau, à motricité humaine. D’un montant total de 20 millions, ce système est composé de 10 modules solaires, 1 pompe solaire de 1,8 Kw-Ps 1800 Lorentz, 1 boîtier de contrôle et permet d’alimenter un château d’eau de 30m3. Pour Gilbert Ogoudélé, chef de l’arrondissement de Aguidi, cette infrastructure va booster le niveau de vie des populations et aussi des activités génératrices de revenus. Un soulagement pour les populations s’est réjoui le maire de Sakété qui n’a pas manqué de formuler  d’autres doléances pour ce qui concerne l’extension du réseau électrique dans sa commune. « Notre satisfaction est totale et nos remerciements vont à l’endroit du ministre de l’énergie et de son chef, le président Patrice Talon. Nous les femmes de Sakété,  sommes prêtes à le porter au dos à la fin de son mandat », a déclaré l’Honorable Awahou Bissiriou, député à l’Assemblée nationale. Pour le Directeur de l’électrification rurale, Sylvain Sekloka les autorités communales et les populations bénéficiaires doivent faire un bon usage des infrastructures et doivent les préserver des actes de vandalisme. Dans son message aux populations, Orou Bata Seh Dan, Conseiller technique à l’électrification rurale et à l’efficacité énergétique (Cteree) représentant le ministre de l’Energie a démontré toutes les prouesses réalisées pour la mise en service de cet ouvrage qui met fin aux calvaires des populations qui ne vont plus  déployer de forces motrices humaines pour se procurer l’eau. « C’est une solution idoine que nous venons de trouver à cet ancien système à travers la mise en place de pompage solaire », a-t-il conclu. Le Ministre me charge de vous dire d’en prendre bien soin, et que le meilleur reste à venir.

    Il faut rappeler que le ministre Jean-Claude Dona Houssou a, par la même occasion, annoncé aux populations bénéficiaires un changement du prix d’abonnement. «Le chef de l’Etat me charge de vous dire que le coût d’abonnement passe pour vous désormais de 90 à 50 mille Fcfa », a-t-il ajouté. Une nouvelle saluée par les populations.

     

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here