Enseignement : les rêves porteurs du message de bonheur

    0
    58

    Le plan de bonheur que Dieu prévoit pour le chrétien, afin que cela aboutisse, lui est révélé  dans son rêve. Enseignement du Pasteur Moïse Sovoeke.

    Dieu utilise le rêve pour parler à ses enfants, soit pour les avertir d’un malheur qui menace ou d’un bonheur qui arrive. Ainsi, s’il n’y a pas de rêve, il n’y a logiquement pas de vision pour la destinée. Dans 1 Samuel 28 : 6, il est dit qu’il est arrivé un moment où Saül n’avait plus de rêve. Et que c’est dès cet instant que sa chute est intervenue. C’est ainsi que tout être humain perd son orientation normale si le rêve quitte sa vie.

     

    Du rêve au bonheur de Gédéon

    La Bible nous rappelle que le rêve a joué un grand rôle dans la victoire de Gédéon au moment où il y a eu un conflit entre Israël et les hommes  d’Amalek. Gédéon en situation de guerre, craignant sa défaite se plaint à l’Eternel d’Israël en lui demandant de lui dire réellement ce qu’il doit faire si vraiment il l’a amené là pour vaincre. Et Dieu lui répond par le rêve d’une autre personne du camp adverse. Ainsi, nous lisons  dans Juges 7 : 13 à 15 : «  Gédéon arriva et voici un homme racontait à son camarade un songe. Il disait, j’ai eu un songe, et voici un gâteau de pain d’orge roulait dans le camp de Madian, il est venu heurter jusqu’à la tente, et elle est tombée, il l’a retournée sens   dessus dessous, et elle a été renversée. Son camarade répondit et dit : ce n’est pas autre chose que l’épée de Gédéon, fils de Joas, homme d’Israël, Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp. Lorsque Gédéon eut entendu le récit du songe et son explication, il se prosterna, revint au camp d’Israël et dit : levez-vous car, l’Eternel a livré entre vos mains le camp de Madian ».

    Si Gédéon retourne brave au camp d’Israël  indiquant à ses guerriers de se lever pour aller au front, c’est parce que le rêve dont il est informé lui annonce sa victoire. Et de l’autre côté, ce même rêve décourage le camp des Amalek. Ainsi parti au front avec 32 milles hommes. Dieu oblige Gédéon à   diminuer l’effectif des guerriers  à 300 hommes avant de livrer entre les mains d’Israël le camp opposé. Ceci  prouve le lien existant entre  le rêve et l’accomplissement de la destinée de  l’homme.

     

    Quelques cas de rêves

    Cas 1 : quelqu’un qui voit  dans son rêve des fruits mûrs comme  banane, orange, papaye, mangue, etc. a fait un bon rêve. Ce rêve annonce l’espérance, un succès imminent. Car ces fruits attendent de mûrir.  Cependant, si une autre personne tente de lui arracher le fruit alors, cela veut dire que des ennemis  lui volent dans l’ombre ses biens. Cas 2 : une personne s’approche d’un arbre et découvre que tous les fruits y sont gâtés ou que les oiseaux les ont percés. Cela veut dire que le bien que celui-là  espère est déjà détruit spirituellement par ses ennemis. Dans cette situation, l’opportunité qu’il espère ne  lui sourira  pas.

    Cas 3 : quelqu’un qui se voit en train de désherber un champ dans son rêve. Cela veut dire qu’il a un objectif à atteindre. Car celui qui désherbe un champ vise à semer pour en moissonner. Cet objectif, en fait,  tend vers sa réalisation. Cas 4 : celui qui  voit un grand arbre dans son rêve a de l’espérance. Mais  si celui-là allant vers l’arbre, voit  des animaux sauvages se reposant à son ombrage, alors  là il y a des difficultés pour lui.  La présence des animaux sauvages en ce lieu est une menace sur les biens de la personne. Ce rêve illustre le cas de ceux qui ont de grandes potentialités, de grands diplômes, et que curieusement, les forces maléfiques  empêchent d’en jouir. Qui peut se rendre à l’ombre ou se trouve des bêtes sauvages ? C’est le cas des gens qui ont du travail, mais n’y prospère pas ou n’en réalise pas. Les animaux représentent  les ennemis de  la personne.

    Cas 5 : Celui qui voit  dans son rêve un grand arbre et des gens en train de couper ses branches. Ou encore il voit que quand l’arbre pousse des fleurs, le vent les fait tomber.   Ceux qui coupent l’arbre et le vent  sont les ennemis de la personne. Tant qu’ils seront en train de jouer ce rôle, la personne ne prospérera ni matériellement ni spirituellement. D’une part,  l’arbre qu’on coupe c’est la vie de celui qui est concerné par le rêve qui est tenté d’être coupé. Et d’autre part,  ce sont des fleurs que sortent les fruits et voilà que les fleurs sont dispersées. Quel résultat en sortira ?

    Cas 6 : certaines personnes  cueillent des fruits non mûrs dans leur rêve.  Ceux-là perdent tout le temps leur emploi. Tous ces rêves prouvent qu’il y a de l’espérance dans la vie de son auteur.

     

    Mystère de Dieu

    C’est pendant que l’homme est plongé dans un profond sommeil, que Dieu le prévient par le rêve afin qu’il prenne des précautions pour pouvoir cueillir le bonheur qui l’attend, ou éviter le malheur qui menace sa vie.

    Mais l’homme n’y fait pas bien souvent attention  Isaïe 42 : 18 à 20 : « Sourds, Ecoutez ! Aveugles, regardez et voyez ! Qui est aveugle, sinon mon serviteur, Et sourd comme mon messager que j’envoie. Qui est aveugle, comme l’ami de Dieu. Aveugle comme le serviteur de l’Eternel. Tu as vu beaucoup de choses, mais tu n’y as point pris garde ; on a ouvert les oreilles, mais on n’a point entendu.»

    C’est ainsi que Dieu  fait rêver beaucoup  de parents sur l’avenir  de leurs enfants. Mais les parents ne prennent pas ces rêves au sérieux au moment opportun. Et cela laisse des malédictions sur la vie des enfants.

     

    Devoir de prière

    Le rêve pour aboutir à son accomplissement nécessite que la personne qui en est l’auteur prie intensément. Mais en plus de la prière, il doit remplir certaines conditions. Premièrement, il faut que la personne ait le salut en Christ. Il doit être obéissant de la loi de Dieu. Car Jésus disait qu’il faut « Chercher premièrement le royaume  et la justice de Dieu  et toutes ces choses  vous seront données par-dessus » Mathieu 6 : 33.

    Deuxièment, il faut avoir le discernement de son rêve. Beaucoup de personnes  font des rêves de vanité ; des rêves qui ne traduisent aucun message Ecclésiaste 5 : 3 à 6.

    Troisièment, il faut prier et demander à Dieu de répéter le rêve afin de faire plus clair le message. Car, dans Genèse 37 : 5 à 10, Joseph a fait deux  rêves qui lui donnent un seul et même  message. Pharaon  dans Genèse 42 en  a fait de même.

    Quatrièment, il faut prendre de la hauteur après son rêve de sorte à faire de la prière un outil de combat pour amener ses rêves en accomplissement. Par exemple, Si dans le rêve quelqu’un se voit nommé à un poste, il doit prier jusqu’au jour de sa réelle nomination. Quelqu’un qui voit  dans son rêve qu’il s’est marié, doit se consacrer à prier jusqu’à sa réalisation effective.

    Pour voir s’accomplir un rêve qui annonce le succès, il faut prier comme prie celui qui vise à annuler l’effet d’un rêve du malheur.

     

    Pasteur : Moïse Sovoeke

    Eglise :Ministère International Chrétien de la rédemption Complète /95297490/97784990/ Cotonou

     

    Propos recueillis par Marius Kpoguè

     

     

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here