Session de remplacement du BEPC : une fille renvoyée à Allada

0
42
officiels au lancement de la session de remplacement

Le Directeur départemental des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle (DDESTFP) de l’Atlantique, Dr Edmond Houinton a lancé, ce jeudi au CEG1 d’Allada, les épreuves écrites de la session de remplacement de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC), avec à la clé un incident produit par une fille précédemment défaillante dans son établissement au cours de l’année scolaire 2019-2020 et même sans numéro de table dans ce centre.

Dans le département de l’Atlantique, sur les 19 candidats invités par le Directeur des examens et concours, 15 candidats dont 11 filles sur 12 ont retrouvé la santé clinique pour prendre part à cette session des malades.

Avant de lancer la première épreuve intitulée ‘’communication écrite’’, le Directeur départemental des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle (DDESTFP) de l’Atlantique, Dr Edmond Houinton, est informé d’une situation irrégulière relative à une fille qui n’était même pas inscrite sur la liste des candidats à la session normale. Donc il s’agit de faux et usage de faux qui serait monté par ses parents, précise le directeur afin de lui permettre de se présenter à la session des malades pour laquelle son papa a fait établir un certificat médical qu’il a déposé au centre de composition la miséricorde, alors qu’elle était inscrite au CEG de Cocotomey. Des coups de fils et des recherches sur ‘’la plate-forme Educ-master’’ du Ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle ont permis au directeur Houinton de découvrir la manigance. C’est ainsi qu’elle est confiée à la police pour être écoutée sur procès-verbal.

Aux candidats réguliers, le directeur a demandé d’être sereins pour aborder les épreuves avec confiance car, il s’agit d’un examen et non un concours.

Enfin, il convient de noter que les candidats composent dans le respect strict des mesures barrières de la pandémie de Covid-19 tel que recommandé par le gouvernement béninois.

Par Naboa TCHEOU

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here