Bepc 2020 : Candidats heureux, gestes barrières respectés

0
326

149.398 candidats composent, depuis le lundi 13 juillet 2020, l’examen du Brevet d’Etude du Premier Cycle (Bepc) sur toute l’étendue du territoire national. A Cotonou, au centre du Ceg Zogbo, dans le 10ème arrondissement, tout se passe bien et quelques candidats et parents d’élèves rencontrés sur les lieux rassurent du bon déroulement des épreuves ainsi que le respect des gestes barrières liés à la lutte contre le Covid-19 au Bénin.

 

Chrysostome Gnimadi, 15 ans : « Les épreuves que nous composons, jusque-là, sont abordables et tout se passe bien pour l’instant.»

JohnDansi, candidat au Bepc, 15 ans : « Les épreuvessontaccessibles à un candidat moyen. A mon avis, tout le monde peut réussir le traitement de ces épreuves. J’espère que toutes les  autres épreuves seront aussi faciles et ce, jusqu’au dernier jour de l’examen. »

Daria Agbanzounme, candidate au Bepc : « Tout ce qu’il y a à faire, c’est de fournir un peu d’effort afin de tirer son épingle du jeu. Au début, j’étais stressée, mais après avoir composé dans quelques matières, je n’ai plus de doute et je pense finir avec joie cet examen.»

Sohoundi Shikenou, 15 ans : « L’épreuve d’Histoire et de  géographie  était très abordable. Dans cette matière, l’épreuve qui nous a été soumise s’est limitée sur les situations d’apprentissage 1 et 2. Pour les autres épreuves, je n’ai pas d’inquiétudes. J’ai l’habitude de réviser le soir et le lendemain je viens composer tout en étant sereine »

Thibaut, candidat au Bepc, 15 ans : « Au début de la composition, les surveillants insistaient sur le port de masques et le lavage des mains avec le gel hydro alcoolique. Les mesures barrières ont été strictement respectées et il n’y a pas eu de malentendus. En ce qui concerne les épreuves, de mon côté, il y avait plus de peur que de mal»

Nicolas Pado, candidat au Bepc série moderne long, 16 ans : « Il est interdit que nous enlevions les masques pendant la composition et même sur la cour du centre de composition.»

 

Claire, surveillante de salle, 33 ans : « Tout se passe bien. Il est vrai que nous n’avions pas imaginé pareille situation, nous étions stressés, mais par la grâce de Dieu, le gouvernement a mis ce qu’il faut pour nous protéger de la pandémie et tout se passe bien. Il n’y a pas eu de problèmes, ni de cas de tricherie encore moins de fraude. Tout s’est bien déroulé, dans l’ensemble »

Valentin Atinakou, parent d’élève, 42 ans : « Je suis venu assister mafille qui compose l’examen du Bepc. De façon générale, le sentiment qu’elle exprime nous prouve qu’elle se défend bien. Et comme le disent tous les candidats généralement,  tout se passe bien. Les mesures barrières sont bien respectées au niveau de ce centre, tant au niveau des enseignants, des parents et que des candidats. En ce qui concerne l’accès des parents à l’établissement c’est strictement réglementé. Les parents n’ont pas du tout accès à l’établissement ni aux heures de pause et ni à la sortie. Les parents restent dehors et seuls les enfants sont autorisés à sortir et retourner à l’intérieur. C’est à cause de cela que beaucoup de parents ne se sont plus donné la peine de venir parce qu’au premier jour, il y avait eu tellement d’affluences à midi et même aujourd’hui, je pensais que le même scénario allait se reproduire et du coup, j’ai laissé ma voiture et j’ai pris un taxi-moto pour arriver ici ».

Propos recueillis par Julien Tohoundjo

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here