À la rencontre d’une star béninoise de basketball dans l’équipe nationale italienne:

    0
    408

    « Si mon pays natal me fait appel, avec plaisir je succomberai à son charme pour apporter ma touche à l’édification » dixit Edjekpan Sarah Houefa,
    Née d’un père Béninois et d’une mere Italienne, Edjekpan Sarah Houefa est une star de basketball en devenir. Très régulière dans les sélections de catégories d’âges italiennes, la fille de l’ancien international de football, aujourdui entraineur de haut niveau (UEFA-B), Mathieu Enguerrand Edjekpan dévoile en quelques lignes son parcours et ses projets pour la patrie de ses aïeux le Bénin

    *Présentez vous à nos lecteurs s’il vous plaît.*

    Je suis Edjekpan Sarah Houefa, je suis Bénino-Italienne de nationalité, ma passion pour la balle au panier m’a été transmise par ma mère qui est un instructeur de BASKET et mon père qui est non seulement instructeur de Basketball mais aussi instructeur national de Basket et aussi entraineur de foot donc tous deux sportifs

    Le PROGRES-
    *Alors faites-nous un peu l’historique de votre carrière professionnelle.*

    Ma carrière professionnelle a commencé je me rappelle comme si c’était hier, quand l’équipe de ROME ÉLITE BASKET m’avait prêtée chez TARANTO pour les aider à faire certains tournois, j’avais tellement fait mal au point où à la fin des campagnes, les dirigeants m’ont demandé de venir signer un contrat professionnel avec eux et j’ai donc saisi l’occasion. J’ai signé 5ans de contrat avec eux, dans le temps mon frère EDJEKPAN LORENZO SEDJRO signait 7ans de contrat avec le même club. Lui avait 11ans. Après ma signature, ma premiere année dans l’élite, mon club avait terminé Champion d’Italie. J’ai donc été médaillée d’OR, c’était très important pour nous. J’ai gagné beaucoup de médailles cette année-là. C’est delà que tous les entraineurs et sélectionneurs ont commencé par m’appeler. La seconde année, j’ai été distinguée pour faire partie de la sélectionnée d’azzurine qui est la nationale des moins de 13 ans. À ce challenge, j’ai été élue meilleure joueuse du tournoi à la quelle la sélection a participé. Cette expérience m’a ouvert la porte de la présélection des U-14ans, mais hélas, je n’avais pas été retenue pour la sélection finale. Ferme dans mes convictions, je ne me suis pas découragée j’ai pris donc mon courage à deux mains, et là, ma détermination m’a permis de me retrouver depuis ce moment dans toutes les sélections des U-14ans/ 15ans/16/18ans de l’Italie.

    *Comment vous êtes-vous retrouvée chez U20 ?*

    Étant toujours à 100% interminablement titulaire chez les U14ans/ 15ans/16/18ans ayant 14ans, j’ai été à ma grande surprise appelée chez les U20. J’étais la plus petite de toutes les joueuses de la sélection, j’avoue que mon expérience au niveau de l’équipe de ROME ÉLITE BASKET a été pour beaucoup pour que je puisse rapidement m’adapter aux sur classements. Je me suis donc fait rapidement une place au soleil au niveau de la sélection U20 aussi, et depuis petit à petit la légende continue.

    *Que diriez-vous si la sélection nationale béninoise vous faisait appel ?*

    J’ai une double nationalité, ce qui donne la possibilité de jouer à mon âge actuel pour mes deux patries. J’ai déjà fait mes preuves en Italie et je continue toujours de m’imposer dans les sélections italiennes. Je ne suis pas encore senior, donc je peux toujours apporter mon expérience à mon pays natal afin de l’aider à se hisser dans la sphère des grandes nations de basketball sur le continent africain et partout dans le monde. Autrement dit si mon pays natal me fait appel, avec plaisir je succomberai à son charme pour apporter ma touche à son édification.

    Entretien réalisé par Gautier NOUDOFININ

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here