Pratique du Taekwondo en situation réelle: La Fbae aguerrit ses compétiteurs*

0
21

Ce samedi 10 août 2019, le comité exécutif de la Fédération béninoise de Taekwondo(Fbtae) a regroupé sur le dojan national, à Cotonou, plusieurs pratiquants pour un entraînement spécial sur la pratique des arts martiaux en situation réelle.Le comité exécutif de la Fédération béninoise de Taekwondo(Fbtae) et son président, Jules Victorien Kougblénou, maintiennent le cap. Ainsi, le week-end écoulé, ils ont réuni plusieurs taekwondoïstes sur le dojan national pour une séance d’entrainement de haut niveau. L’objectif de cet exercice, selon les responsables de la Fbae, est de renforcer les capacités techniques des pratiquants. Pour ce faire, les exercices ont été axés sur la pratique des arts martiaux en situation réelle.
Durant deux heures environ, sous la direction de l’expert français Jafferson Bavarois, les participants ont revisité les notions de défense en situation réelle. Ils se sont exercés notamment sur les techniques de ceinture, de prise de col, de saisie de bras, de ceinture du coup. Pour les responsables de la Fbtae, cette séance de renforcement des capacités s’inscrit dans la nouvelle dynamique de formation des acteurs de cette discipline martiale.
En effet depuis son investiture, le comité exécutif s’attèle, entre autres, à la formation des compétiteurs. Depuis lors, les taekwondoïstes acquièrent régulièrement de nouvelles connaissances théoriques mais surtout pratiques. De simples piqûres de rappel à des séances d’apprentissage de haut niveau, ils sont désormais entraînés à affronter les compétitions internationales de haut niveau.
Satisfait du déroulement de cette séance d’entrainement sur la pratique des arts martiaux en situation réelle, le président Jules Victorin Kougblénou a salué la disponibilité et l’assiduité des participants. il s’est engagé à maintenir le cap en multipliant les séances de formation et de renforcement de capacités techniques au profit des compétiteurs. « C’est le prix à payer pour une relance totale du Taekwondo béninois », a-t-il affirmé.
Pour rappel, l’expert français Jafferson Bavarois est ceinture noire 6ème Dan karaté, 6ème Dan Kobudo, 6ème Dan Jujutsu et 2ème Dan Aïkido. Il a apporté son savoir-faire et sa compétence pour outiller et aguerrir les apprenants taekwondoïstes béninois, et ce, en présence de certains notables de la discipline dont le directeur technique fédéral, Eric Houngan.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here