Prise en charge des personnes hémodialysées au Bénin: Une cinquantaine de patients privés de soins dans dix jours

0
100

(Qui veut la mort de ces pauvres gens?)

*Depuis plusieurs années, l’Unité de dialyse Longue Vie (Udlv) située à Godomey-Togoudo dans la commune d’Abomey-Calavi s’occupe entre autres des personnes hémodialysées bénéficiant d’une prise en charge de l’Etat béninois. Mais malheureusement à compter du 08 août 2019 elles seront livrées à elles-mêmes et pour cause.*

 

<<Réduction des séances de dialyse>>. C’est ainsi qu’est libellé l’objet de la note d’information en date du 17 juillet dernier à l’attention des <<patients hémodialysés de l’Unité de dialyse Longue Vie>> et dont nous avons pu avoir une copie. Dans celle-ci, il est indiqué à ces derniers que: <<le stock de kits et matériels disponibles pour vos soins tend vers son épuisement total sans qu’on ait les moyens de le renouveler comme autrefois>>. En se fondant donc sur cette déplorable situation, la décision a été prise de trancher dans le vif.

*Des mesures fortes avant des conséquences irrémédiables ?*

A l’Udlv, chaque patient hémodialysé a deux fréquences régulières de dialyse par semaine et ce suivant une programmation fixée par celle-ci. Mais depuis le 22 juillet, elle est passée à une pour tout le monde et uniquement du lundi au mercredi. Ce réajustement est prévu jusqu’au 08 août prochain, avant qu’une suspension temporaire des séances ne soit actée automatiquement. L’Udlv précise dans la note d’information, qu’elle espère une réaction rapide de l’Administration pour la reprise des prises en charge. Toujours est-il que ces plusieurs dizaines de personnes concernées, sont d’ores et déjà envoyées dans la tombe sans aucune autre forme de procès si ce problème invraisemblable n’est pas décanté immédiatement.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here