Environnement: Les plantes médicinales d’ici et d’ailleurs Clin d’œil sur le moringa oleifera (1ère partie)

0
52

De tous les arbres de nos forêts, de nos concessions et dans notre environnement en général, il y a ceux qui pour la population offrent le meilleur, rien que le meilleur et jamais le pire. C’est le cas du moringa oleifera, kpatiman en fon qui, en moins d’une décennie a ravi la vedette aux autres plantes médicinales et surtout à la spiruline.
la fleur du moringa
Il y a quelques années de cela, pour le commun des béninois, le kpatiman était un arbre aussi simple que tous les autres. Planté ici et là, il est utilisé jusqu’à ce jour pour la délimitation des parcelles et ses feuilles servent à nourrir le bétail.
Contrairement au béninois, les Nigériens ont quant à eux compris l’importance de cet arbre miracle. De ses racines en passant par son écorce, ses feuilles, ses fleurs et ses graines, rien ne se jette de cet arbre et c’est d’ailleurs cet aspect qui a amené certains à le surnommé « l’arbre supermarché » puisqu’on y trouve tout ce dont a besoin notre organisme pour son bien-être.
D’après les spécialistes du moringa, il est une plante facile à cultiver, on peut faire sa culture en mettant en terre les graines ou en le bouturant, c’est un arbre qui supporte un sol pauvre et même aride. Il grandit vite et repousse vite après être taillé.
Le kpatiman résiste à la sècheresse, produit des feuilles en abondance, véritable concentré de protéines, vitamines et sels minéraux.
Le moringa par ses racines, ses graines, son écorce ses feuilles et ses fleurs a fait ses preuves dans la guérison de certaines maladies comme l’anémie, la malnutrition, la tension, la fatigue, les maux d’yeux, les hémorragies, la dépollution des eaux et bien d’autres.
Se basant sur les dires des spécialistes et certains tradipraticiens voici quelques remèdes à base du moringa.
o Les feuilles
Peuvent être utilisées comme aide-mémoire en prenant la poudre des feuilles et en y ajoutant du miel et du citron à prendre sans modération.
Peuvent régler les problèmes de foie en mettant une cuillerée à soupe de la poudre dans 1l et demi d’eau tiède à consommer dans la journée et à répéter durant une semaine.
Peuvent régler les problèmes de malnutrition en les prenant sous forme de légumes régulièrement.
Peuvent être utilisées pour arrêter l’écoulement de sang en faisant un broyat des feuilles et l’appliquer sur la plaie.
Peuvent être utilisées pour faire du thé ainsi permettent de lutter contre les ulcères gastriques et la diarrhée.
o Les fleurs
Sont utilisées pour guérir les maux de gorge, les douleurs musculaires, le rhume, il suffit d’ajouter des fleurs de moringa dans 1l d’eau chaude et ajouter du miel ensuite prendre au moins quatre verres par jour.
o Les graines
Peuvent être broyées ou réduites en poudre et utiliser dans de la bouillie afin de lutter contre les vers, les infections, protection préventive de la prostate ; le diabète, la fièvre typhoïde, la constipation.
Elles sont aussi utilisées pour dépolluer les eaux souillées (écraser une dizaine de graine de moringa, mettre la poudre dans un demi litre d’eau et secouer, filtrer et verser l’eau filtrée obtenue dans 20 l d’eau trouble et remuer, attendre une demie heure avant de boire.
o Les racines
La poudre de la racine du moringa guérie plusieurs maux comme la faiblesse sexuelle, le rhumatisme, le fibrome. Il suffit de mettre la poudre des racines dans 1,5l d’eau et prendre 1 à 2 verre par jour.
En dehors de ces quelques recettes, beaucoup d’autres sont encore à l’actif du moringa. Tout ceci lui fait mériter son nom d’arbre supermarché.

Hugues Coba

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here