MONO/POPULATION/DEVELOPPEMENT: La Direction départementale du plan et du développement du Mono et du Couffo célèbre la JMP à Bopa

0
111

Le Chargé de mission du préfet du département du Mono, François Cossy Assou, a présidé ce vendredi au centre des jeunes et des loisirs de Bopa, la 30ème édition de la Journée mondiale de la population (JMP) autour du thème « 25 ans de la conférence internationale sur la population et le développement : accélérer les promesses ».
Pour le maire de Bopa, Frédéric Dandévèhoun, cette 30ème édition de la Journée mondiale de la population repose sur le thème « 25 ans de la conférence internationale sur la population et le développement : accélérer les promesses », permet aux parties prenantes de travailler à la mise en œuvre des promesses faites à la conférence internationale pour la population et le développement, tenue en 1994. Dandévèhoun a souligné que 25 ans après, le bilan révèle que les fruits n’ont pas encore donné la promesse des fleurs dans les pays en développement. Il a, enfin, souhaité qu’il faudrait travailler et faire travailler toutes les parties prenantes pour accélérer la mise en œuvre des engagements.
À entendre le représentant du préfet du département du Mono, François Cossy Assou, chargé de mission du préfet, l’état des lieux au Bénin montre que, selon les résultats de l’enquête démographique et de santé (EDS) réalisée en 2017-2018, la population des femmes de 15 à 49 ans mariées ou en union qui utilisent une méthode de contraception moderne et traditionnelle dans le département du Mono est de 23% contre 16% pour le Bénin. Parmi les femmes mariées, souligne Assou, un besoin non satisfait en matière de planification familiale est de 36% dans le Mono contre 32% au niveau national. « Bien que le Bénin ait réalisé de nets progrès dans la réduction de sa fécondité, de plus grands efforts sont nécessaires pour assurer aux femmes qui le désirent la capacité de différer ou de limiter leur maternité », a-t-il ajouté avant de souligner que les plus grands obstacles à la pratique contraceptive sont les craintes d’effets secondaires et les préoccupations de santé associées aux méthodes et qui dissuadent les femmes de les utiliser, de même que l’opposition à la contraception.
Pour accélérer les promesses, il a exhorté l’ensemble des acteurs à accroître leurs engagements en faveur du bien-être collectif.
Le Directeur départemental du plan et du développement du Mono et du Couffo, Raymond Djossou, parlant du thème de la journée, précise que le 11 juillet 1987, le nombre d’habitants de la planète terre a franchi le cap de cinq milliards. À cet effet, précise-t-il, les Nations unies ont déclaré le 11 juillet ‘’Journée mondiale de la population’’. Pour le communicateur Djossou, en commémorant cette journée, les Nations unies ont voulu créer un creuset pour attirer l’attention du monde entier sur les problèmes de population et de développement. Comme cette année marque le 25ème anniversaire de la conférence internationale du Caire sur la population et le développement, le communicateur a dit que les dirigeants qui y étaient conviés avaient abordé les corrélations entre population, développement et bien-être individuel.
Mme Sylvie Fanou Gbaguidi a, quant à elle, entretenu les populations en langue locale sur ‘’les violences basées sur le genre et la nutrition’’.
Le dépistage volontaire gratuit du diabète a marqué également la journée.

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here