“Vootoon” avec la directrice de l’Institut français et celle du patrimoine: 4ème édition du festival “Vootoon” à Cotonou Huit artistes exposent leurs œuvres à l’Institut français

0
22

L’Institut français a accueilli, dans la soirée du mardi 9 juillet, une exposition d’œuvres de huit artistes visuels du Bénin, Togo, Maroc et du Nigéria. Ce vernissage a été fait dans le cadre de la 4ème édition du festival “Vootoon” et ouvert sous l’autorité de la directrice de l’Institut français, Christine Le Ligné, de même que Carole Borna, directrice du patrimoine.

« Tchitchavi, Racine des Pixels ». C’est le thème de cette exposition. Un vernissage qui a réuni les œuvres de huit artistes de différents pays. Il s’agit de : Christophe Le Borgne, Mohamed Zine, Rachid Sourou Adjallah, Mahaman Ousseini, Anthony Dodjivi, Joël Houssounon, Constantin Adadja et Cédric Quenum. En effet, ces artistes ont, par leur réalisation, apporté une contribution pour la compréhension du thème. “Tchitchavi” (dessin en langue fon) nous amène dans l’univers du dessin, sur les bases du dessin et son évolution. Un art qui ne cesse de s’adapter à l’évolution de la technologie.
Sur les murs de la salle d’exposition, plus de 30 œuvres ont été accrochées. Elles sont réalisées en moyen et grand format. Entre chaque tableau, il y a des petites représentations faites à base de crayon. En blanc-noir ou couleur, les œuvres sont attirantes et gardent un éclat plus agréable.
Dans un style contemporain, Cédric Quenum, artiste visuel, a présenté trois différentes œuvres. « Dans mes œuvres, on peut voir les traits traditionnels du dessin, mais je traite le sujet de la façon dont il me plaît et ce de façon contemporaine », a confié l’artiste. L’une de ses productions rend hommage au tout premier personnage du dessin. « Sur l’une de mes œuvres réalisées, j’ai utilisé un symbole que tout dessinateur, toutes personnes ayant fait le dessin dans sa vie, peut produire avant d’évoluer. Il s’agit d’un bonhomme que nous avons appris à dessiner au cours primaire », a-t-il précisé. A travers son style, Cédric Quenum a voulu traiter ce bonhomme comme un trésor. Il a été représenté dans une grotte. « Je l’ai dessiné parce que j’estime que c’est lui que nous avons pour ancêtre dans ce domaine », a précisé l’artiste.
Cette exposition, qui a été faite dans le cadre de la 4ème édition du festival “Vootoon”, reste ouverte à tout le public jusqu’au 30 août 2019. Le festival est prévu pour se dérouler jusqu’au 21 de ce mois.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here