CEP 2019 : le Programme de Cours Accéléré (PCA) de l’Ong Assovie maintient le cap

0
114

87.5%, c’est le taux de réussite obtenu par les candidats de l’Ong Assovie pour le Certificat d’Etude Primaire (Cep) de l’année académique 2018-2019. Ils sont au total 28 sur 32 dont 15 filles et 13 garçons, venus de quatre points d’écoute (salles de classes) installés dans les marchés de Létondougbé, de Sainte Trinité à Agla et de Gbégamey à Cotonou, et de Koutongbé à Porto-Novo.
Enfants déscolarisés, non scolarisés, placés (vidomègon), vulnérables, exploités et vendeurs dans les marchés et quartiers de villes, tous issus du Programme de Cours Accéléré (Pca/ Assovie) ont réalisé cette prouesse au Cep 2019. Le Pca est une alternative scolaire qui, sur la base intégrale du programme d’enseignement en vigueur dans le système formel, permet de présenter les apprenants au Cep après 3 ans de formation au lieu de 6 ans. Il leur offre ainsi une seconde chance de poursuivre dans le système éducatif formel et/ou professionnel.
Après 5 années de participation aux examens du Cep, le bilan du Pca se décline comme : un double score de 100% au cours des années 2015 et 2018, 66.66% en 2016, 72% en 2017 et 87.5 en 2019.
Ces différents résultats témoignent de l’effort continuel que ne cessent de déployer toutes les parties impliquées dans la mise en œuvre de ce programme à travers son approche psychopédagogique dénommée « Model Vinavo » de prise en charge des enfants vulnérables. Un modèle permettant, non seulement aux apprenants d’étudier, de s’épanouir, mais plus encore de participer activement aux décisions prises dans leur intérêt.
Ce succès reste aussi le fruit des appuis techniques et financiers des partenaires tels que : Educo, Oxfam, les sainjovinavo, les Qsf (Québec Sans Frontière), l’AMIE (Aide internationale à l’enfance), le Ministère de l’Enseignement Maternel et Primaire, les mairies de Cotonou et de Porto Novo. Il faut alors présenter des félicitations à tous les apprenants du Pca, à toute l’équipe d’Assovie, spécialement aux éducatrices (enseignantes), au bureau de l’Association des Parents d’Elèves, aux répétiteurs de leur dévouement et leur engagement pour la promotion et la défense des droits de l’enfant au Bénin.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here