Violences post-électorales: Adrien Houngbédji privilégie le dialogue avec Patrice Talon

    0
    99

    Le Parti du renouveau démocratique (Prd) de Me Adrien Houngbédji, depuis 1990, point de départ du renouveau démocratique au Bénin, s’est illustré, surtout en cas de crise, par le respect scrupuleux de sa ligne politique: légaliste et artisan de la paix. Plus besoin de réfléchir loin pour comprendre cette idéologie prônée par le premier parti politique de l’ère du renouveau démocratique dont le chef a été, à un moment, contraint à l’exil. Le Prd, à chaque tournant décisif de l’histoire de notre pays, brandit toute sa fibre idéologique pour nous sortir du chaos. En 1996, en 2001, tout comme en 2006, le Prd et son leader charismatique, Me Adrien Houngbédji, ont pris de courageuses décisions en faveur de la paix au moment où cette denrée était menacée. L’acte de paix, le plus historiquement posé par la famille arc-en-ciel, remonte à 2011 où par un fantaisiste ko électoral, le Prd et son candidat se sont vu voler leur victoire. Au lieu de pencher du côté de ses alliés politiques pour contester les résultats et embraser le pays, le Prd via son chef, a opté pour la paix. Récemment encore, exclu des élections législatives de 2019, le Prd, déplorant tout de même et avec énergie le hold-up électoral, a décliné toute offre attentatoire à la paix sociale. Autant d’actes posés par le « Hagbè national » et son parti, le Prd. Pour lui, seul le dialogue est le bon chemin pour ramener la paix au lieu de verser dans des actes de violence. Telle est la position du Prd réitérée dans son communiqué signé du Sg Akadiri Falilou et vice-président du parti en date du 19 juin 2019 sur la crise post-électorale. Les responsables du Prd ont décidé de dialoguer avec le président Patrice Talon, une position appréciée par tous. Le Prd étant disponible pour le dialogue, souhaitons vivement que cette rencontre ait lieu pour l’unité et la paix au Bénin.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here