Exposition d’œuvres d’arts au Centre de Logbozounkpa: Doto Kuassi et Orémi présentent leurs œuvres sur le Mutisme

    0
    86

    Pendant un mois de résidence de création au Centre, les artistes Doto Kuassi et Orémi ont réalisé de différentes œuvres pour donner leur point de vue sur le phénomène du Mutisme. Le vernissage des différentes œuvres a eu lieu, le vendredi 24 mai, dans la salle de galerie de l’espace culturel “Le Centre” situé à Lobozoukpa (Atrokpocodji) et a connu la présence des amateurs d’art et des proches des deux artistes.« Le Mutisme ». Tel est l’intitulé de l’exposition organisé au lieu culturel “Le Centre”. Cette exposition propose de différentes dimensions sur le phénomène du “mutisme” et montre le point de vue de deux artistes visuels. Suite à un mois de résidence et de création au Centre, ils ont développé, chacun à sa manière, des thèmes qui vont dans le sens du mutisme. Les travaux ont été présentés, le vendredi dernier, dans la salle de galerie de l’espace culturel “Le Centre” à Lobozounkpa. De son côté, Orémi, artiste plasticien béninois, a présenté ses œuvres sur le thème “La Violence”. Un acte de barbarie que l’artiste dénonce et qui interpelle la conscience de chacun. Avec de la peinture à huile, il a peint deux différents tableaux d’une dimension de 97 X 77, chacun. Le premier parle de la violence dans le foyer conjugal alors que le second le second traite de la violence physique faite aux enfants placés (Vidomégon) et autres violences dans la société, en général. « D’abord, le but de ce thème est de tirer une sonnette d’alarme sur ce que nous vivons dans nos sociétés. Nous sommes tous dans un mutisme presque dans tous les domaines », a confié Orémi. En effet, le phénomène de Vidomégon est très fréquent et « je vois parfois des enfants dans les rues qui vend et cherche, à chaude larme, de l’argent perdu qu’ils ont égaré par mégarde », a expliqué l’artiste. Ces tableaux décrivent ce phénomène dans toutes ses formes et appelle chacun à rompre avec le silence. Une rupture qui peut permettre de lutter contre beaucoup de maux qui minent notre humanité.

    Doto Kuassi, artiste visuel, pour sa part, a présenté des œuvres qui exposent de la traversée du mutisme couplée avec “Tchigan Trois singes”.

    L’inhumation du mutisme

    “La traversée du mutisme” est une œuvre qu’a présentée l’artiste Doto Kuassi, originaire du Gabon et résident au Bénin. Pour ce qui est de l’inhumation du mutisme, l’artiste a recouru à la tradition et a proposé un collage de natte. Des nattes qui servent à faire une cérémonie de deuil dans certaines régions du Bénin. Avec de la peinture adéquate, il a peint de la meilleure façon les nattes. Une installation de 356 X 263 cm comme dimension. Pour Doto Kuassi, « le mutisme, c’est d’abord, le silence. Ici, nous mettons l’accent sur le fait qu’il y a un silence coupable ». En effet, ce silence coupable s’observe autour des maux qui gangrènent notre société. Il est donc important de briser ce silence, mutisme. Et pour mettre un terme à cela, Doto Kuassi propose l’inhumation et l’enterrement du mutisme. En ce qui concerne son enterrement, l’artiste a proposé des collections de pagnes “Tchigan Trois singes”. Cette installation montre les différents aspects du mutisme : ne rien entendre, voir ni dire. « Dans ma pratique artistique, je propose une thérapie. D’où le nom Doto, le médecin qui soigne les maux », a ajouté Doto Kuassi.

    Cette exposition se fera jusqu’au 17 août prochain et est ouverte à tout public pendant les jours ouvrables.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here