Conditions d’organisation des compétitions: Les Ligues prennent langue avec la commission du football féminin

0
69

Le décollage du football féminin préoccupe le Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Febefoot) et la Commission du football féminin au Bénin (Cffb). Les voies et moyens pour sortir de l’ornière sont en train d’être trouvés à travers des échanges sur les conditions d’organisation de compétitions à la base. Une séance avec les acteurs des Ligues régionales s’est tenue sur les conditions d’organisations avec la Cffb, mercredi 1er mai, dernier au siège de la Fébéfoot Porto-Novo.

Réfléchir pour aider le football féminin à sortir de l’ornière. Tel a été l’exercice que la Cffb et les membres des Ligues régionales se sont attelés pour une bonne organisation à la base. «L’heure est à la restructuration  prospère et pérenne pour des jours florissants du football féminin», a indiqué Floriane Afoutou, présidente de la Commission. Elle reste  convaincue que de bonnes résolutions pouvant rendre plus étincelant le football féminin béninois pour une plus-value. Ainsi, sur la base des anciens découpages, la Fébéfoot mettra à la disposition des encadreurs techniques pour la supervision et la mise en place des équipes départementaux.  A cet effet, les Ligues, au dire de la présidente, doivent mettre à la disposition de la Fébéfoot, les noms des équipes, les cris de guerre et la composition de sept membres de l’encadrement technique. Au terme de la compétition qui se déroulera en deux zones, les six meilleures équipes vont jouer la Ligue 2 et les six autres vont intégrer la Ligue 3. Elle a rappelé que pour la Ligue 1, ce sont les sept clubs  qui ont pris part au dernier tournoi féminin. Un nouveau départ est en train d’être pris au niveau du football féminin et il urge que les acteurs à divers niveaux se mobilisent et accompagnent véritablement l’envie de sortir le football féminin des sentiers battus.

 

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here