3ème édition de la “Nuit de la poésie”: Scène libre de lecture et de déclamation

0
14

L’espace culturel “Le Centre” a organisé une nuit  de scène ouverte au public amoureux des lettres pour lire des extraits de romans, contes ou des textes pensés et des chants. L’évènement a eu lieu, le samedi 13 avril, sur la grande cour dudit espace.

« Je te lirai mon auteur préféré, tu nous feras découvrir des extraits de romans aimés, il déclamera des vers, elle ouvrira une page devant le micro… Nous partagerons, le temps d’une nuit, la poésie du monde, nous veillerons au rythme des pages ». Telle est l’idée d’organisation d’une nuit de poésie, le samedi dernier, sur la grande cour de l’espace culturel “Le Centre”. Sous les rayons de lumière projetés sur un pied micro, la scène de lecture et de déclaration a été ouverte à tout le monde. Enfants, jeunes et personnes avancées en âge sont libres de faire découvrir leur auteur préféré au public ou des chants, contes et même des poèmes appris à l’école par les enfants. A côté de la scène, une grande table a été disposée et l’on peut voir des livres et des photocopies de lettres ou de textes d’auteurs. Chacun est libre, volontairement, de choisir une œuvre et d’en lire les extraits pour le grand public. D’autres sont libres de partager avec les amateurs leur propre texte. Attentifs et réactifs, les enfants venus à cette soirée ont eu le plaisir de prendre le micro pour se faire entendre. Pour Précilia Gbaguidi, écolière, la soirée a été très amusante. « Ce soir, je me suis bien amusée à la “Nuit de la poésie” et la fête a été très belle », a-t-elle confié. Comme elle, d’autres enfants ont pu faire entendre leur voix en déclamant des poèmes, contes et chants. Quelques artistes slameurs, comédiens et amateurs ne sont pas restés en marge de l’événement. Pour Judicaël Avaligbé Alis Le Kromosome, artiste comédien, cette soirée est réussie et qui permet « aux enfants de s’initier à la lecture et d’apprendre déjà à prendre la parole en public ». En effet, il a loué la démarche du Centre qui est celle d’avoir un public jeune. Il est important de « faire des choses pour la jeunesse et qu’on le veuille ou non, ce sont eux la relève de demain », a souligné l’artiste. Pour les parents présents sur les lieux, l’initiative est louable et cela permet à tout le monde de se former plus dans la lecture. « La façon dont j’ai entendu lire les enfants ce soir, c’est très bien. D’autres n’ont pas pu bien réussir, mais c’est quand même bien et cela nous a beaucoup amusé », a partagé Florence Gbaguidi.

LAISSER UNE REPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here