Demande de duplicata des cartes d’électeurs: Encore une journée pour les populations

    0
    245

    Ce lundi  24 décembre  est  désignée comme  la seule  journée de déclaration de perte et de demande de duplicata pour ceux qui ont perdu leurs cartes d’électeurs.Dans un communiqué en date du 13 décembre 2018, le Cos-lépi, l’institution chargée de l’établissement des cartes d’électeurs, a attiré l’attention de ceux qui ont perdu leurs cartes d’électeur sur le fait qu’ils ne pourront voter que s’ils déclarent la perte de la dite carte et en demandant le duplicata. Dans ce même  communiqué, les responsables du Conseil d’Orientation et de Supervision de la Liste Electorale Permanente Informatisée (Cos-lépi) formulent que la déclaration de perte peut se faire instantanément sur un formulaire qui peut être téléchargé sur le site www.coslepi.info ou auprès du comité de campagne de leur Mairie ou encore auprès de leur chef de village ou quartier de ville pour solliciter un duplicata. Aussi, faudrait-il ajouter que ce communiqué s’est crédibilisé en étant contraire au communiqué du lundi 26 novembre 2018  qui priait les citoyens ayant égaré leur carte d’électeur, à adresser au président du cos-lépi, une déclaration de perte avec la possibilité de payer une modique somme pour se faire délivrer un duplicata. Dans le communiqué du 13 décembre, il n’a été fait mention nulle part du payement d’une quelconque somme d’argent. Cependant, avec les efforts fournis pour motiver les électeurs à se décider, la grande affluence n’est pas au rendez-vous au niveau du conseil d’Orientation et de Supervision de la Liste Electorale Permanente Informatisé (Cos-lépi). Ainsi, il convient de rappeler que le dernier délai pour la demande de duplicata est prévu pour ce jour lundi 24 décembre 2018. Après ce délai, ces derniers ne pourraient donc plus accomplir leur devoir de citoyen qui est de voter pour les représentants de leurs choix au palais des gouverneurs.

    LAISSER UNE REPONSE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here